Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Seras-tu là ? - Guillaume Musso - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Seras-tu là ? - Guillaume Musso  [2 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.32/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien jeudi 5 juin 2008 à 14:06  

41ICJUXKOgL._SL500_AA240_.jpg


Et si l'on nous donnait la chance de revenir en arrière ? Elliott, médecin réputé, père comblé, ne s'est jamais consolé de la disparition d'Ilena, la femme qu'il aimait, morte il y a trente ans. Un jour, par une circonstance extraordinaire, il est ramené dans le passé et rencontre le jeune homme qu'il était alors. Les années 1970 battent leur plein à San Francisco, Elliott est un jeune médecin passionné et plein d'ambition. Fera-t-il cette fois le geste décisif qui pourrait sauver Ilena ? Saura-t-il modifier son implacable destin ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 06/10


2006 : Elliott, 60 ans est un chirurgien renommé, qui donne beaucoup de son temps à la Croix Rouge.

Lors d’une mission au Cambodge, il accepte une opération de dernière minute sur un petit garçon.

En remerciement, le chef du village lui demande ce qui lui ferait le plus plaisir au monde. Question à laquelle Elliott répond en lui disant qu’il aimerait juste pouvoir revoir une femme. Ilena. La seule femme qu’il ai jamais aimée et qui est morte voilà une trentaine d’année.

Le vieux Khmer lui offre alors une petite boite de pilules. Dix petites pilules qui ont le pouvoir de le faire revenir en arrière.

Plus que septique, Elliott rentre chez lui à San Francisco et reprend le travail.

Jusqu’au jour où il prend une de ces petites pilules magique et plonge dans ce qu’il espère être une bonne nuit de sommeil.

1976 : Dans un aéroport, Elliott 60 ans, se retrouve face à Elliott 30 ans. Il prend alors conscience de la chance incroyable lui est donnée.

Pouvoir revenir dans le passé. Se parler à lui-même. Se mettre en garde. Revoir son meilleur ami Matt, à 30 ans. Mais surtout revoir Ilena.

En 1976, Elliott venant à peine de prendre son poste à l’hôpital a San Francisco et vivait une histoire d’amour passionnée depuis 10 ans avec Ilena soigneur dans un parc animalier marin à Orlando. Malgré les kilomètres, leur histoire tenait la route, même si Ilena aurait voulu un peu plus de la part d’Elliott.

Et puis un soir de noël, alors qu’il n’était pas de garde, Elliott a choisi une fois de plus de rester à l’hôpital au chevet d’une jeune femme mortellement brûlée qui vivait ses dernières heures. Ilena en colère, n’a pas pris l’avion pour le rejoindre à San Francisco et est retournée au parc animalier. Elliott n’a plus jamais revu Ilena vivante.

Le résumé du livre m’avait enchantée et je me voyais déjà tenir une petite bombe de lecture entre les mains.

Boulette.

Alors certes le livre n’est pas un total gâchis de papier, ce serait mentir de dire que je n’ai pris aucun plaisir à le lire.

Mais il fait néanmoins parti de ces livres aussi vite lu qu’oublié.

Une écriture très simple est parfois bien agréable. Sauf quand elle tourne à la simplicité du style « je me dépêche ».

Un peu plus de profondeur et de psychologie n’aurait pas fait de mal.

Le roman n’apporte rien de nouveau. Uniquement du réchauffé en fait.

Ken Grimwood a déjà abordé ce thème dans son roman « Replay » avec beaucoup plus de passion, de puissance, de conviction. Avec des personnages bien plus intéressant.

Alors que celui-ci s’essouffle très rapidement.

J’ai bien compris ce que voulait dire l’auteur, que chaque action entraîne une réaction. Que l’on ne peut pas changer impunément le passé sans qu’il y ai des conséquences sur le futur et sur les gens. C’est l’effet papillon, on connaît tous ça.

Mais il n’a pas su trouver le bon « truc » je pense. Son livre manque singulièrement de profondeur.

Le face à face Elliott 60 ans et Elliott 30 ans manque de beaucoup de choses également. Le Elliott de 60 ans n’a qu’une idée fixe, revoir de loin Ilena, juste la regarder.

Mais pourquoi ne pas dire au Elliott de 30 ans qu’il sera malade plus tard alors qu’il peut changer cet état ?

Qu’il ne souhaite pas changer le reste du passé, soit, mais qu’il ne veuille même pas se sauver lui-même, ni par la même éviter une terrible peine à sa fille, me dépasse complètement.

Un roman donc très vite lu parce qu’écrit gros, des chapitres très courts. Disons que c’est gentillet.

A noter cependant un truc que j’ai beaucoup aimé, ce sont les citations en début de chapitres, il y en a de très belles.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien jeudi 5 juin 2008 à 15:13  

Ah ben ça pour l'avoir vite lu, tu l'as vite lu ce livre....
je l'ai lu aussi il y a un moment, et je t'avoue que j'ai tout oublié.

On en parlait avec Rémy hier soir, et je disais que l'écriture de Musso est efficace, il sait très bien terminer ses pages pour que l'on aie envie de vite lire la suivante...il a une bonne technique.
Maintenant au niveau originalité, c'est vrai que ça pêche un peu.

Et je ne sais pas si tu en as lu d'autres de lui, mais ça a toujours le même synopsis, la surprise de la découverte n'est plus là après 2 bouquins


Partager

 
 
 
 
Seras-tu là ? - Guillaume Musso  [2 réponses]