Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Le cavalier rêveur - Robin Hobb - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Le cavalier rêveur - Robin Hobb  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien mercredi 4 juin 2008 à 15:49  

51pad7i9E6L._SL500_AA240_.jpg


A la prestigieuse école de cavalerie, d'incessantes rivalités opposent les fils de l'ancienne aristocratie aux jeunes de la nouvelle noblesse. Issus de la seconde catégorie, Jamère et ses amis paient les pots cassés d'une politique qui ne les favorise pas. Le jeune homme doit par ailleurs supporter les apparitions de plus en plus fréquentes de la femme-arbre dans ses rêves, qui attise les flammes de son conflit intérieur. Doit-il sa loyauté à la société rigide dont il est l'enfant ou à la nature et à la magie ancienne qui l'attirent inexplicablement ? Et ce n'est pas la rencontre avec son originale cousine, Epinie, qui l'aidera à répondre à cette question...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 07/10


Les élèves de la Cavalla se plient aux règlements, pas toujours équitable de l’école et continuent tant bien que mal leurs études.

Mais les dissensions au sein même des élèves entre les fils d’anciens et de nouveaux nobles sont de plus en plus exacerbées. Et surtout attisées par le colonel Stiet et son fils Caulder.

Ces derniers haïssent la nouvelle noblesse et ne s’en cachent pas. Allant même jusqu’à se montrer ouvertement injuste envers les élèves, poussant les fils d’anciens et de nouveaux nobles à des affrontements et des coups bas.

Dans le groupe même des nouveaux nobles, les conflits sont présents. Notamment entre Trist, Spic et Gord. Ces deux derniers sont amis, Gord venant à l’aide de Spic pour ses devoirs de mathématiques et Spic prenant la défense de Gord lorsque Trist le malmène et l’humilie à cause de son obésité.

Quelques jours de repos sont accordes aux élèves. Jamère est tout heureux de passer ce temps libre chez son oncle et c’est avec plaisir qu’il lui présente Spic. Ce qu’il n’avait pas prévu, c’était la présence de sa cousine Epinie, venue elle aussi le chercher et qui insiste auprès de son père pour que Spic, l’ami de Jamère vienne lui aussi passer ses jours de repos chez eux. Oncle Sefert qui ne sait rien refuser à sa fille, accepte tout en étant très loin d’imaginer les complications qui vont en découler.

De retour à l’école, les cours reprennent, ainsi que les brimades et les menaces d’exclusions.

Heureusement, l’habituelle fête de la « Nuit noire » est là pour divertir tout ce joli monde.

Tous les élèves ainsi que certains officiers, se rendent en ville pour s’amuser et aller au cirque.

Et c’est justement là que la catastrophe va commencer. En effet, dans la tente des « monstruosités », se trouvent, entre autres, des Ocellions. Deux mâles (hommes ?) et une femelle (femme ?). Ce que les spectateurs sont loin d’imaginer, c’est que ces Ocellions sont porteurs de la peste.

Une peste qui va ravager non seulement la ville, mais aussi et surtout, l’école de la Cavalla et décimer ses rangs.

Mais est-ce accidentel ? Ou bien cette peste a-t-elle été volontairement transmise aux élèves ?

De retour dans l’un des univers de Robin Hobb.

Reste à savoir dans quel époque elle a choisi de planter son épopée, parce que là, j’avoue que je suis un peu perdue.

Il y a la présence forte de la magie et il s’agit donc d’un monde « fantasy », mais ce monde est bien plus moderne que celui de « Ki et Vandien » ou encore de « L’assassin royal ».

Ici les gens prennent leur petit déjeuner en lisant le journal, il y a des stations de fiacres comme des stations de taxis, une école, des vélos etc…. on pourrait presque se croire au tout début du siècle.

La magie est bien plus présente que dans le volume précédent.

J’ai trouvé la femme arbre repoussante, mais la magie dont elle est entourée plutôt accrocheuse.
Le passage de Jamère dans le monde des morts est un moment fort du livre.

Et les séances de spiritisme que Jamère, Spic et Epinie ont fait sont révélatrices d’un pouvoir médiumnique latent chez Epinie.

Epinie est l’un des personnages les plus forts en caractère de ce livre.

Voilà une jeune fille qui a tout de la sale gamine capricieuse, mais qui se révèle tout simplement être une jeune fille de caractère. Douée d'esprit rebelle, de répartie et d'une personnalité attachante. Elle ne se laisse pas faire et compte bien, contrairement aux filles de son âge, apprendre tout ce qu’un homme doit savoir. Mais par-dessus tout, ce qu’elle veut, c’est choisir elle-même son mari. Hors de question pour elle de se laisser « vendre » par sa mère au parti le plus intéressant. Bien en avance sur son époque, elle veut un mariage d’amour et non un mariage de raison et de statut social.

Au premier abord, elle semble plutôt entrer dans la catégorie « un corps bien fait sous une tête bien vide », mais se révèle pleine de bon sens et prend en maturité face à la peste.

Jamère lui est parfois bien agaçant. J’ai souvent eu le sentiment qu’il agissait un peu comme un poltron ou un naïf. Il n’ose rien dire, rien faire et reste enfermé dans des idées bien arrêtées sur comment il faut agir, ce qu’il faut respecter.

J’ai cru hurler lorsqu’il s’est rendu compte, grâce ça Epinie, que oui, une femme peut penser par elle-même. Oui une femme peut avoir envie de choisir son mari et d’être amoureuse. Oui une femme peut avoir envie de savoir compter. Et non une femme n’est pas comme un chien docile.

Voir tous ces élèves subir tant de brimades et d’injustices à l’école sans broncher m’a un tantinet agacé également. Le colonel Stiet est un homme stupide et son fils un crétin, tout deux ne sont que jalousie et mépris.

Malgré un premier tome un peu pénible et poussif, j’ai l’impression que finalement, ce cycle pourrait réserver quelques surprises.

Ce second volume est bien plus prenant et haletant.

Il se passe des choses, il bouge, contrairement au premier, qui donnait plutôt le sentiment de ne servir à rien ou presque.






Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Le cavalier rêveur - Robin Hobb  [0 réponse]