Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Registre des morts - Patricia Cornwell - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Registre des morts - Patricia Cornwell  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.33/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien vendredi 4 avril 2008 à 11:24  

51UGPhXGiJL._SL500_AA240_.jpg


La morgue inscrit tous les décès au Registre des morts. Ce livre va bientôt prendre une signification différente pour Kay Scarpetta. Lorsqu'elle s'installe à Charleston, en Caroline du Sud, pour y ouvrir avec sa nièce Lucy et Pete Marino un cabinet de médecine légale, elle croit commencer une vie idéale. Mais très vite, elle entre en conflit avec des politiciens locaux et on cherche à saboter son projet. Débute alors une série de morts violentes : un meurtre rituel, un enfant victime de sévices, une joueuse de tennis retrouvée mutilée à Rome, sans autre lien entre ces affaires qu'une certaine patiente d'un prestigieux hôpital psychiatrique de Nouvelle Angleterre. D'autres noms s'ajouteront au Registre des morts, peut-être même celui de Kay.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Benton Wesley et Kay Scarpetta se sont rendus en Italie où ils tentent d'aider la police locale, menée par le capitaine Poma, à résoudre le meurtre horrible d'une jeune joueuse de tennis américaine.

Celle ci, mineur, était venue accompagnée de 2 copines en Italie pour s'y reposer un peu. En guise de repos, c'est la mort qu'aura trouvé Drew. Violée et affreusement mutilée, elle sera retrouvée peu après sa mort sur un chantier. Le tueur ayant laissé son corps bien en évidence.

La pire de mutilation concerne ses yeux. Ils lui ont été enlevés, les trous laissés ont été rempli de sable et les paupières collées.

N'ayant aucune piste supplémentaire, Benton et Kay se préparent à rentrer chacun de leur côté. Mais juste avant le départ et après toutes ces années ensemble, Benton se décide à offrir LA bague et à faire LA demande qui va avec à Kay.

De retour à Charleston, Kay se heurte de nouveau au cadavre d'un petit garçon. Voilà plusieurs jours que ce petit corps se trouve dans sa morgue et l'enquête n'avance pas. Ce n'est pourtant pas faute de chercher. Ce pauvre petit a été maltraité depuis des années pour finir par être assassiné. Mais rien, aucune piste ne permet de faire avancer l'enquête.

Marino de son côté, fréquente depuis près d'une semaine une certaine Shandy, qui dans le genre *** CENSURED *** et garce se pose là. Affreusement jalouse de Kay, elle pousse Marino dans ses retranchements et lui, pauvre andouille, fonce droit dans le mur.

Quant à Benton, il est vit toujours à Boston où il exerce dans un centre psychiatrique où il est chargé de mener une étude.

Dans ce centre est venue se réfugier le Docteur Marilyn Self, psychiatre complètement barrée. Elle déteste purement et simplement Kay et reste persuadée que Marino et Benton la désire. Comme on dit, les cordonniers sont les plus mal chaussés. En l'occurrence, les psychiatres sont les plus fous.

Mais qu'est-il donc arrivé à Patricia Cronwell ?
Où est l'auteur de "Postmortem", de "Une peine d'exception", de "La séquence des corps" ?
Elle a été lobotomisé ou quoi ?

Déjà avec le dernier livre des enquêtes de Scarpetta, j'avais été déçue, mais là, j'ai vraiment l'impression qu'elle se fiche du monde. On dirait qu'elle ne sait plus écrire, qu'elle n'a plus l'inspiration, la touche magique ou tout simplement, qu'elle surfe sur ce qui a fait son succès, sans se donner la peine de se casser un peu la tête.

A moins et là, c'est encore pire, qu'elle ne fasse plus que dans le livre "alimentaire".

Bref grosse déception que ce roman, assez épais en plus.

Les personnages récurrents sont toujours là, mais juste survolés. Aucun n'est vraiment travaillé. Même le "problème" Marino n'est pas vraiment exploité, puisqu'il fini par tailler la route et qu'on ne sait pas ce qu'il devient.

La relation entre Benton et Kay vire au comique, ou au pathétique, c'est selon. Voilà des années que ces deux là sont ensemble, mais qu'ils vivent chacun à l'autre bout du pays, cette demande en mariage est pour moi complètement inutile. Tout les deux ont la cinquantaine et s'ils n'arrivent toujours pas à vivre ensemble, y arriveront-ils vraiment un jour ? J'ai juste le sentiment que là aussi, l'auteur fait durer dans chaque livre une histoire d'amour qui n'en ai plus une depuis longtemps.

Benton est égal à lui même, efficace dans son travail, mais toujours à faire ses cachotteries, ses secrets, sa froideur. Mis à part sa jalousie, j'ai chercher vainement dans ce livre où il avait bien pu cacher son amour pour Kay.

Chez Kay aussi j'ai cherché. Et je n'ai pas vraiment trouvé non plus. Je la trouve de plus en plus froide et prétentieuse, mais peut-être est-ce voulu par l'auteur. Et son comportement de faiblesse face à Marino, n'est pas le comportement que j'attendais du Docteur Kay Scarpetta des premiers livres.

Lucy est fort peu présente et approfondie dans ce roman est c'est bien dommage, car c'est sans doute le personnage que je préfère.

Et pour finir, Marino. Je me demande ce qu'il fait encore là. Il est devenu au fil des livres, un personnage détestable et dans ce livre ci, c'est le pompom. Autant ce côté sale type n'était pas désagréable au début de la série, autant, à forcer ce trait, Patricia Cornwell a fini par en faire un homme repoussant et que je n'ai plus envie de voir dans ces romans.

La totalité du livre n'est qu'un immense bazar, que de trucs embrouillés, des chapitres sans queue ni tête, des évènements qui s'enchaînent les uns aux autres, mais j'en suis encore à me demander comment ?!

J'ai le sentiment que dans ce roman, les choses n'ont aucun sens. Les personnages sont détestables, sans véritables présences, sans personnalités.

Même le tueur me semble inintéressant. Certes ses crimes sont horribles, mais toute cette histoire est tellement tordue, tellement tirée par les cheveux, que ça ne m'a pas paru crédible.

Et puis il y a un passage complètement incohérent. Lorsque Kay se fait agressé dans un parking et voilà que sort de nul part, le capitaine Poma qui lui sauve la vie. On ne sait pas d'où il sort, ni ce qu'il devient juste après puisqu'on en parle plus du tout.

Bref, un festival de n'importe quoi.

Pour tout dire, je ne sais même pas si je lirais d'autres livres de la série. Ou alors peut être encore un, histoire de lui laisser une dernière chance, mais vraiment, elle n'est plus à la hauteur de ce qu'elle a pu écrire.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Registre des morts - Patricia Cornwell  [0 réponse]