Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Neverwhere - Neil Gaiman - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Neverwhere - Neil Gaiman  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien vendredi 24 août 2007 à 21:37  

41BA94QA86L.-AA240-.jpeg[img][/img]

Une rue de Londres, un soir comme un autre. La jeune fille g?t devant lui sur le trottoir, face contre terre, l'?paule ensanglant?e. Richard la prend dans ses bras, elle est d'une l?g?ret? surprenante. Et quand elle le supplie de ne pas l'emmener ? l'h?pital, il a le sentiment de ne plus ?tre ma?tre de sa volont?. D?s le lendemain, elle dispara?t et, pour Richard, tout d?rape : sa fianc?e le quitte, on ne le conna?t plus au bureau, certains, m?me, ne la voient plus... Le monde ? l'envers, en quelques sorte. Car il semblerait que Londres ait un envers, la " ville d'En Bas ", cit? souterraine o? vit un peuple d'une autre ?poque, invisible aux yeux du commun des mortels. Un peuple organis?, hi?rarchis?, et ? la t?te duquel les rats jouent un r?le pr?pond?rant. Plus rien ne le retenant " l?-haut ", Richard rejoint les profondeurs.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 06/10

Ecosse : Richard Mayhew f?te son d?part dans un pub avec ses amis. Il part pour Londres o? il a trouv? un emploi dans les placements financiers.

A Londres, la vie suit son cours tranquillement et Richard est maintenant fianc? ? Jessica une tr?s belle jeune femme.

Alors qu'un vendredi soir, il se rend avec Jessica dans un restaurant pour y faire la rencontre du patron de celle-ci, il "tombe" sur une jeune femme, allong?e sur le sol, bless?e et en sang.

D?cidant (contre l'avis furieux de Jessica qui menace de le quitter s'il ne vient pas tout de suite avec elle au restaurant), de prendre la jeune femme dans ses bras, il l'emm?ne chez lui afin de la mettre ? l'abri et de la soigner. Par cette attitude, Richard vient de faire compl?tement basculer sa vie.

D?s le lendemain matin, deux individus pour le moins ?tranges et mena?ants font irruption chez lui (Monsieur Croup et Monsieur Vandemar) qui pr?tendent rechercher leur soeur en fugue et qui n'a pas vraiment toute sa t?te.

Sentant le coup fourr?, Richard nie conna?tre la jeune femme mais les deux hommes entrent de force chez lui et fouillent l'appartement sans rien trouver. Ce qui ?tonne fortement Richard car la fille est bien l? !

Porte, tel est son pr?nom, lui demande de l'aide et gr?ce ? un rat, fait parvenir un message au marquis de Carabas que Richard doit aller retrouver. C'est alors que pour la premi?re fois, Richard est confront? au Londres d'En Bas. Un autre Londres, o? tout est bien plus sombre et dangereux.

Une fois de retour chez lui avec Carabas, Porte et lui disparaissent.

Richard retourne donc ? sa petite vie bien tranquille, passant le reste du week-end ? tenter de joindre Jessica pour sauver ce qui peut l'?tre de leur relation, mais sans succ?s. Il lui est impossible de la joindre.

C'est le lundi matin que Richard s'inqui?te. En effet, personne ne semble le reconnaitre. Pire ! Personne ne semble le voir ! Taxis, m?tros, passants...

Au bureau les gens ne le voient pas et ceux qui le voient ne le reconnaissent pas.

De retour dans son appartement et alors qu'il prend un bain, il entend la porte d'entr?e s'ouvrir et le propri?taire faire visiter ? un couple son appartement comme s'il ?tait vide. Personne ne voit Richard. Interloqu? et plein de questions, Richard d?cide alors de se rendre dans le Londres d'En Bas pour retrouver Porte afin qu'elle "lui rende sa vie".

La v?rit? c'est que je ne sais pas trop quoi penser de ce livre. Je suis m?me bien incapable de dire quel sentiment il me laisse.

Je ne l'ai pas compl?tement trouv? mauvais, mais c'est tr?s ?trange. Et c'est l? que les choses me d?passent, parce que justement, j'adore tout ce qui est ?trange. Mais l?, c'est assez bof.

Je ne me suis pas sentie compl?tement impliqu?e dans le livre. Il a des passages avec lesquels j'ai pass? de tr?s bons moments, mais ils sont moins nombreux que les moments o? je me suis ennuy?e.

Peut-?tre que c'est l'un des rares livres que je devrais relire pour me faire une seconde impression.

Ceci dit, j'y ai appris beaucoup de choses :

- Sous Londres vit une soci?t? tr?s ?tranges o? les noms de stations de m?tro ont une r?elle signification.
- Les rats sont socialement, pour partie, "au dessus" des hommes
- Il existe un march? flottant, o? l'ont peut acheter des cauchemars, des immondices, des d?truituts, de la fange...

Nous avons tous d?j? pris les transports en commun. Et ? tous, ou presque, il nous est d?j? arriv?s de voir des wagons condamn?s, aux portes ferm?es. Savez-vous ce qu'il se passe vraiment ? l'int?rieur ? Non bien s?r, car nous sommes du Monde d'En Haut et que nos yeux ne nous permettent pas de "voir". Et croyez moi, de toute fa?on, il ne vaut mieux pas le savoir.

Par contre, je dois reconnaitre au moins une chose ? Neil Gaiman : il a trouv? les mots parfaits pour d?crire la *** CENSURED *** de bois :

"Il avait la peau froide et moite, et l'impression qu'on lui avait pos? les yeux ? l'envers dans les orbites, qu'on lui avait vol? son cr?ne pendant qu'il dormait pour le remplacer par un autre, plus petit de deux ou trois tailles".



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Neverwhere - Neil Gaiman  [0 réponse]