Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Brooklyn Folies de Paul Auster - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Brooklyn Folies de Paul Auster  [2 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien mardi 24 janvier 2006 à 22:41  

D'accord je suis en pleine période austérienne, mais j'aime ça smiley sg3bgg29g.gif
9782742756483.gif
Alors pour commencer une petite
Présentation de l'éditeur
Nathan Glass a soixante ans. Un divorce, un cancer en rémission, trente ans de carrière dans une compagnie d'assurances à Manhattan et une certaine solitude qui ne l'empêche pas d'aborder le dernier versant de son existence avec sérénité. Chaque jour, Brooklyn et ses habitants le séduisent davantage, il prend ses habitudes, tombe sous le charme d'une serveuse et décide de faire un livre dans lequel seraient consignés ses souvenirs, ses lapsus, ses faiblesses de langage, ses grandes et petites histoires mais aussi celles des gens qu'il a croisés, rencontrés ou aimés. Un matin de printemps, le 23 mai de l'an 2000, ce livre intitulé Brooklyn Follies prend une autre dimension. Ce jour-là, dans une librairie, Nathan Glass retrouve son neveu Tom Wood. Perdu de vue depuis longtemps, ce garçon de trente ans reprend très vite la place qui fut la sienne dans le cœur de son oncle. Et c'est ensemble qu'ils vont poursuivre leur histoire, partager leurs émotions, leurs faiblesses, leurs utopies mais aussi et surtout, le rêve d'une vie meilleure à l'hôtel Existence... Un livre sur le désir d'aimer. Un roman chaleureux, à travers lequel tous les grands thèmes austériens se répondent, où les personnages reprennent leur vie en main, choisissent leur destin, vivent le meilleur des choses - mais pour combien de temps encore, en Amérique ?....


Voilà, ben c'est tout comme il dit l'éditeur : un roman chaleureux, beau, bien écrit, avec des histoires d'amitiés, d'amour, de rencontres, de rêves, de livres.....
Pour vous donner une idée de ce qu'est ce livre, prenons un best seller, lu par beaucoup de monde " ensemble c'est tout " d'Anna Gavalda : hé bien c'est encore mieux, il n'y a pas dans Brooklyn Folies la mièvrerie d'ensemble c'est tout, et les mots sont plus ciselés, mieux choisis, les personnages plus étoffés. smiley sg3agg29g.gif
Brooklyn Folies est à placer au rang de chouchou, de livre à lire et relire :bj::ange:
:etoile::etoile::etoile::etoile::etoile:

-Edité le: Mardi 31 janvier 2006 à 20:57 par Gene-

Edité Dimanche 29 avril 2007 :15:12 par Vieuxcon

Edité Mercredi 23 janvier 2008 :18:02 par Vieuxcon


Partager

 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.32/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien mercredi 22 avril 2009 à 20:17  

Note : 09/10

Ce livre est une pelote de laine.
Chaque fil est un personnage, relié à un autre.
Ces fils se croisent, et se recroisent.
Et si à première vue, ils sont très différents les uns des autres, on se rend compte qu'ils sont fait pour être tricotés ensemble.

Ce livre est un patchwork de vies.
Comment d'une simple rencontre peut découler de grandes histoires ou de grands moments de vie.
Une femme que l'on voit assise sur un escalier le matin avant que ses enfants ne prennent le bus pour l'école.
Un homme qui s'invente un hôtel paradisiaque pour décompresser.
Une femme qui vous bouleverse, même si dès le départ, on sait que rien ne sera possible... juste la regarder.
Un homme qui pense finir sa vie tranquillement et voit sa vie toute chambouler par une présence inattendue...

Des rencontres formidables, des destins, des amours, des amitiés.
Un livre sur la vie.
Sur des vies.

L'idée est finalement toute bête, toute simple. Mais racontée tellement bien qu'elle en devient envoutante.

L'écriture de l'auteur est l'une des plus agréables qu'il m'ait été donné de lire.
Une telle finesse d'un petit rien, une telle magie des mots que j'ai pris un plaisir infini à lire ce roman.

Les personnages sont terriblement attachants, émouvants, touchants, attendrissants. Paul Auster a bien pris soin de détailler chacun d'eux, de raconter leur passé, leur présent, leurs attentes. Je me suis prise au jeu, à tel point que je n'avais vraiment pas envie de refermer ce livre.

L'atmosphère est presque palpable, tangible. J'ai souvent eu l'impression de me trouver en prise directe avec l'histoire, que si je levais les yeux, je serais avec eux au "Cosmic Diner".

Racontée sur une toile de fond contemporaine de l'Amérique pré-11 septembre, toute cette histoire n'en a que plus de force. Ponctuée ça et là de digressions, notamment sur les élections, la vie aux Etats Unis et plus particulièrement dans le quartier de Brooklyn, qui donnent encore plus de force, de présence et de réalisme au roman.

Un livre résolument optimiste. Plein d'espoir. De seconde chance.

Dès les premières pages, j'ai senti qu'entre Paul Auster et moi venait de naître quelque chose d'à part.
Il y a des auteurs comme ça, qui touchent. Qui bouleversent.
Je crois bien que je viens d'en trouver un nouveau.

Enfin nouveau.... nouveau pour moi.
Car "Brooklyn Follies" est mon tout premier Paul Auster.
A force de le croiser au détour des blogs, je me sentais plutôt godiche de ne pas l'avoir encore lu.
Voilà qui est chose faite.

Et quand je lis que "Brooklyn Follies" n'est pas son meilleur roman, je me demande dans quelles pierres précieuses sont taillés les autres.
Parce que pour moi, il est indéniable que je tiens là quelque chose de précieux.
Un auteur qui a remué quelque chose et que je souhaite continuer à découvrir.


"Il ne faut jamais sous-estimé le pouvoir des livres".



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien mercredi 22 avril 2009 à 22:35  

Val, je suis très heureuse que ce livre t'aie plu...j'aime beaucoup quand d'autres aiment mes livres préférés eux aussi. smiley sg3agyesg3ag.gif

Et je suis sous le charme de ton avis sur ce livre, je trouve que tu en parles vraiment très bien smiley sg3agheartg3ag.gif

Il y a un autre livre de Paul Auster qui devrait te plaire, c'est La nuit de l'oracle Le personnage principal est comme toi : il lui faut certains petits carnets bien précis smiley sg3agtoudoug3ag.jpg
Et l'écriture de Paul Auster est tout aussi ciselée que dans Brooklyn folies.



Partager

 
 
 
 
Brooklyn Folies de Paul Auster  [2 réponses]