Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Les hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Les hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.33/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien lundi 4 juin 2007 à 15:15  

51FYA8TN6SL.-AA240-.jpeg

Dans cette Afghanistan des talibans o? la canicule, les ruines de l'apr?s-guerre et l'abattement des esprits dominent, deux hommes et deux femmes cherchent comment retrouver go?t ? la vie. Ce sont les femmes qui aideront leur mari ? retrouver des sentiments humains et ? refuser la d?ch?ance et pourtant elles sont dans l'ombre, s?v?rement trait?es et contraintes par le syst?me politique.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 07/10

Atiq est ge?lier et mari? ? une femme, Mussarat, qu'un mal incurable ronge. Exhort? par ses amis ? r?pudier sa femme, puisqu'elle n'est plus qu'une source de soucis pour lui, Atiq tente de tenir bon, de garder aupr?s de lui cette femme qui l'a sauv? et soign? alors qu'il ?tait ? la guerre. Cette femme qu'il a aim?.

Mohsen lui, perd pied petit ? petit dans cette ville qui se nourrit de sa propre horreur. Alors qu'il passait simplement dans la rue au moment o? une femme ?tait emporter pour ?tre lapid?e, il a suivit le mouvement et fait comme les autres. Il a jet? des pierres ! Il a contribu? au meurtre de cette femme. Sans m?me savoir qui elle ?tait, ni ce qu'elle avait fait.
Rentrant chez lui, Mohsen se sent perdu, il ne se reconna?t plus, il n'arrive pas ? comprendre comment ni pourquoi il a pu faire une chose pareil. C'est pourtant un homme instruit, un homme qui refuse la loi des talibans m?me s'il est bien oblig? de s'y plier.

Quant ? sa femme, Zunaira, elle a tout perdu ou presque. La seule chose qu'il lui reste, c'est l'amour de son mari. Zunaira est belle, a fait des ?tudes, ?tait avocate et militait farouchement pour la cause f?minine lorsque les talibans sont arriv?s au pouvoir. Depuis, on lui a retir? le droit d'exercer. Le droit de sortir dans la rue non voil?e, cach?e enti?rement derri?re un grillage, le droit de sortir seule, sans ?tre accompagn?e de son ?poux. Le droit d'?tre une femme. Le droit d'?tre un ?tre humain tout simplement.

Il n'y a qu'? l'int?rieur des murs de sa maison que Zunairi est libre. Libre de laisser ses cheveux ? l'air, libre se sentir l'air sur son visage, libre de se blottir dans les bras de son mari, libre d'aborder tous les sujets en toute franchise.

Mais Kaboul, cette ville qui f?t si belle, si riche, n'est plus qu'un vaste champ de ruine o? r?gne la peur. Une ville qui tue, doucement mais s?rement, toutes les ?tincelles de vie et de bonheur qu'elle peut y trouver.

Apr?s avoir aim? "L'attentat", j'esp?rais ne pas ?tre d??ue par "Les hirondelles de Kaboul". Et effectivement, j'ai aim? ce livre.

Comme dans son pr?c?dent roman, l'auteur se place d'un point de vue diff?rent de ce que l'on pourrait attendre.

De "notre c?t?", la vision et les pr?jug?s que nous avons sur Kaboul et ce qui s'y passe sont pratiquement les m?mes pour nous tous.

Mais si, pour une fois, nous nous mettions ? la place des gens qui subissent ?

Ces hommes et ces femmes qui n'ont rien demand?, qui ont fait des ?tudes, qui vivaient dans une relative libert? de mouvements et de pens?es, se sont retrouv? priv?s de tout.

Je prends bien entendu faits et causes pour les femmes, parce que j'arrive plus facilement ? me mettre ? leur place plut?t qu'? celle d'un homme.

Ce roman est tr?s bien ?crit et les tourments des personnages bien pr?sents. J'ai ressenti toute la douleur et la peine de Zunaira.

Un livre poignant, qui ne peut pas laisser insensible.

Je relirais avec plaisir un autre roman de Yasmina Khadra.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Les hirondelles de Kaboul de Yasmina Khadra  [0 réponse]