Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
l'élégance du hérisson, de Muriel Barbery - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
l'élégance du hérisson, de Muriel Barbery  [8 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien lundi 20 novembre 2006 à 18:15  

2070780937.01._AA240_SCLZZZZZZZ_V59233711_.jpg

Présentation de l'éditeur
"Je m'appelle Renée, j'ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j'ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l'image que l'on se fait des concierges qu'il ne viendrait à l'idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants. Je m'appelle Paloma, j'ai douze ans, j'habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c'est le bocal à poissons, la vacuité et l'ineptie de l'existence adulte. Comment est-ce que je le sais? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C'est pour ça que j'ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. "


Mon avis

Un livre magnifique, un livre puissant et riche, un livre qui nourrit l'âme, le coeur, la tête, un livre qui résonne, qui répond à nos interrogations parfois, un livre qui apporte la beauté, l'ironie, la critique d'une certaine société, un livre à lire et aussi à relire, parce que je suis sûre qu'à chaque nouvelle lecture il va apporter d'autres pépites. Mais attention, hein, ce n'est pas un livre léger, vite lu vite oublié, ce n'est pas un livre qui fait sourire tout le temps, non c'est un livre un peu grave, qui peut même faire pleurer....
J'ai vraiment un immense coup de coeur pour ce livre, et je ne suis pas prête d'oublier Renée, Paloma, Manuela, et leur ami japonais.

Vraiment ne passez pas à côté de ce livre qui n'a pas fait grand-bruit à sa sortie.
Et Rémy, je pense que ce livre te plairait bien, il y a là-dedans certaines idées que tu partages.


Ma note : 9,5 /10

Edité Dimanche 29 avril 2007 :21:25 par Vieuxcon


Partager

 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien mardi 21 novembre 2006 à 10:22  

Me fait très envie. Je guette la sortie en poche :bj:



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien mardi 21 novembre 2006 à 10:47  


Citation de val :

Me fait très envie. Je guette la sortie en poche :bj:



oui oui guette le, il est vraiment très bon. Moi j'ai adoré, et ça correspond bien aussi à ce que je pense : la littérature, la philosophie, la culture ce n'est pas seulement pour ceux qui ont les moyens de poursuivre de hautes études... smiley sg3bgg29g.gif Et je ne suis pas la seule à penser ainsi smiley sg3agg29g.gif smiley sg3agg29g.gif


Partager

 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien jeudi 2 juillet 2009 à 16:58  

Renée Michel à la cinquantaine.
Veuve, elle vit seule avec son chat Léon (parce que c'est le prénom d'un auteur qu'elle affectionne).
Voilà maintenant plus de 20 ans que Renée est concierge dans un immeuble cossu de la rue de Grenelle.
Et Renée, sous ses airs de ne pas y toucher, cache un secret.
C'est qu'elle est très maligne Renée. Elle est très cultivée.
Oh elle n'a pas été à l'école bien longtemps non.
Mais assoiffée de savoir, elle a tout appris d'elle même.
Curieuse, touche à tout, elle s'est intéressée à la littérature, à la musique, au cinéma, à l'art.
Mais elle ne souhaite pas que les gens soient au courant.
Alors elle se cache derrière ce que les gens attendent d'une concierge. Un air ahurit parfois. Des phrases mal formulées. Un air buté. Voir mal poli.

Et puis arrive dans l'immeuble un nouvel habitant.
Monsieur Ozu. Un japonais.
Et on ne la lui fait pas à Monsieur Ozu.
Il comprend tout de suite que derrière la façade "rêche"de Madame Michel, se cache un trésor.

Note : 05/10

J'ai attendu avec tellement de hâte que ce livre sorte enfin en poche.
Je me suis jetée dessus avec avidité. Savourant à l'avance le plaisir de ma lecture.
Tout le monde en disant tant de bien.

Mais où est passé le livre dont tout le monde parle ? Où est ce roman si fabuleux dont tout le monde fait l'éloge ?

Je n'ai pas aimé.
Seuls les passages concernant la petite Paloma m'ont touchés.
Pour tout ce qui concerne Renée, je me suis ennuyée ferme.
Je n'ai pas aimé le personnage.

Je l'ai trouvé d'une auto-suffisance dégoulinante.
Si j'avais voulu m'endormir ou me donner mal à la tête, j'aurai tout aussi bien pu m'acheter la thèse d'un philosophe quelconque, bourrée de mots savants, prétentieux et redondants.

Le livre est sensé parler d'une concierge très cultivée mais qui reste simple et se cache pour correspondre à ce que l'on attend d'elle.
Un roman qui veut faire la nique aux préjugés.

Or j'ai trouvé que Renée était tout ce qu'elle reprochait aux autres. Ses propos, ou plutôt ses réflexions sont ce qu'elle reproche aux bourgeois d'être.
Les stéréotypes, nous sommes en plein dedans.

En voulant montrer qu'il ne faut pas se fier aux apparences et que la concierge peut être une personne au moins aussi instruite que les habitants de l'immeuble, l'auteur a fait quelque chose de bizarre.

Le livre est finalement bourré de clichés, alors que si je ne m'abuse, il est plutôt sensé montrer qu'il faut s'en méfier. Que les apparances sont parfois trompeuses.

Là, les habitants ne sont tous (ou presque) que des bourgeois prétentieux, imbus, superficiels et / ou crétins.
Et la concierge, sous ses airs idiots et sa laideur physique est la sagesse même.
Pitié !
Plus j'avançais dans ma lecture et plus je me demandais si l'auteur n'avait pas passer son temps d'écriture entre l'ordinateur et le dictionnaire des synonymes tordus.
Etre cultivé et intellectuel oui.
Prétendre être une personne simple en ayant de telles réflexions non.
Il ne faut pas non plus prendre le lecteur pour un débile.

J'aime la langue française. J'aime ses mots. J'aime la littérature. J'aime apprendre.
Mais je n'aime pas que l'on me prenne pour une crétine.

Renée et Paloma vivent dans le même immeuble depuis toujours visiblement (enfin, Paloma n'a que 12 ans, mais l'on peut supposer qu'elle a toujours vécue ici) et ce n'est qu'au bout de ses 12 ans que ces 2 personnes se rendent compte de quelque chose ?
Alors que Renée est siiiiiiiiiiiiii intelligente.
Et Paloma une surdouée.

Comme je l'ai dis plus haut, seuls les passages concernant la petite Paloma m'ont plu.
Ils sont plus légers, plus sympas, moins prétentieux, plus rafraichissants, plus crédibles.

Ou alors peut être est-ce parce que je suis moins maligne que je ne le pensais.
Que je ne comprend pas la beauté de ce livre et les réflexions si pleines de savoir de Renée.

Peut être après tout, est-ce moi qui suis bête.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
ΨVieuxcon
Administrateur
stars7.png


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1544 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 07 novembre 2005
Imprimer Permalien jeudi 2 juillet 2009 à 18:28  

C'est marrant, la marraine de mon fils Nicolas appelait le hérisson une partie bien particulière de son anatomie... Chouette me suis-je dis, voilà une étude de l'élégance de cette partie, rasée, en ticket de métro, en coeur, avec des flots... Las... à lire vos comptes rendus je me serais trompé??? smiley sg3agd.gif _ancien


Mieux vaut être un phare qu'un grain de sable
vieuxcoin1.gif


Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien jeudi 2 juillet 2009 à 20:52  

Ho là là ... finalement ce livre a fait bien des déçus, dont Rémy et Val smiley sg3agtuxg3ag.gif

Val : effectivement il y a eu un moment où je me suis dit que ce livre pourrait peut-être te déplaire...c'est vraiment dommage. Et plutot que penser que c'est toi qui est trop bête pour le comprendre, dis toi que c'est plutot une question de moment, de contexte. Peut-être lu à un autre moment il t'aurait plu....
Mais bon , il y a parfois des rencontres entre un livre et le lecteur qui ne se font pas, c'est comme ça tout simplement
smiley sg3agtoudoug3ag.jpg


Partager

 
 
 
 
 
 
ΨVieuxcon
Administrateur
stars7.png


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1544 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 07 novembre 2005
Imprimer Permalien jeudi 2 juillet 2009 à 22:12  

non ce qu'il y a de bien c'est qu'on voit que vous êtes indépendantes de la critique officielle et au moins on a un autre éclairage


Mieux vaut être un phare qu'un grain de sable
vieuxcoin1.gif


Visiter son site

Partager

 
 
 
 
l'élégance du hérisson, de Muriel Barbery  [8 réponses]