Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
La cité des Jarres - Arnaldur Indridason - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
La cité des Jarres - Arnaldur Indridason  [1 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.32/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien vendredi 3 septembre 2010 à 21:28  

410JK263RSL._SL500_AA300_.jpg


Un nouveau cadavre est retrouvé à Reykjavik. L'inspecteur Erlendur est de mauvaise humeur : encore un de ces meurtres typiquement islandais, un " truc bête et méchant "
qui fait perdre son temps à la police... Des photos pornographiques retrouvées chez la victime révèlent une affaire vieille de quarante ans. Et le conduisent tout droit à la " cité des Jarres ", une abominable collection de bocaux renfermant des organes...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 06/10

Le commissaire Erlendur est appelé sur le lieu d'un crime.

Un homme a été retrouvé mort par un de ses voisins.

Alors que ce dernier rentrait chez lui avec l'un de ses fils, il a été interpellé par le fait que la porte de son voisin soit ouverte. Et avant qu'il n'ai le temps de le retenir, son fils était entré dans l'appartement.

C'est ainsi que le cadavre du vieil Holberg a été découvert.

Le crane fracassé, allongé sur le côté près du canapé et un mot énigmatique accroché "Je suis LUI".

Rejoint rapidement par ses deux collègues, Sigurdur Oli et Elinborg, les policiers ne savent que penser de cette affaire.

S'il n'y avait le mot, ils auraient sans aucun doute penchés pour un accident.

Le vieil homme aurait perdu l'équilibre, serait tombé et se serait ouvert la tête.

Mais ce mot prouve qu'il n'était pas seul.

Et que cette mort n'est pas accidentelle.



MON AVIS :


C'est toujours assez perturbant (du moins pour moi) de lire un roman nordique.

L'écriture est clairement différente.

La façon de mettre les choses en place.

Les relations des personnages.

Mais surtout les noms !

Mais on s'y fait. Ensuite, comme pour tout, on aime........ ou pas.

Habituée à lire des policiers américains ou français, j'avoue que lire de temps en temps un roman venu du froid n'est pas pour me déplaire.

Et je découvre de nouveaux auteurs.

Celui ci m'a été chaudement recommandé par Stephie, que je remercie au passage d'ailleurs.

Comme je le disais un peu plus haut, l'écriture est différente.

Le hic, c'est que je ne saurais pas dire exactement en quoi. Mais ça se "sent" tout de suite.

J'ai retrouvé cette différence avec Larsson et Läckberg.

Dans "La cité des Jarres", premier livre d'une série, j'ai donc fais connaissance avec le commissaire Erlendur Sveinsson.

Un inspecteur plutôt hors du commun.

Cet homme semble avoir la cinquantaine bien sonné.

Il vit seul dans un appart plutôt miteux que luxueux.

Est divorcé depuis plus de 20 ans et toujours en froid avec son ex-femme.

Ses deux enfants sont des drogués, son fils est en cure et sa fille ne cesse de venir lui taper de l'argent.

Il n'a aucune nouvelle de son fils et les rares fois qu'il voit sa fille, les rapports sont explosifs.

Il a l'air de subir son époque plutôt que de la vivre.

Et pour couronner le tout, Erlendur ne semble avoir aucune vie en dehors de son boulot.

En clair : une vie de *** CENSURED *** !

Mais visiblement cet homme est une pointure dans son métier.

Il a un cercle de relations professionnelles très grand et ses deux collègues semblent avoir une confiance totale et absolue en lui, même s'ils ne semblent pas toujours d'accord.

Ses méthodes m'ont parues un peu archaïques, mais elles fonctionnent.

C'est le principal.

L'intrigue en elle-même est un véritable sac de noeuds.

Une histoire incroyable.

Comment supposer en ouvrant le livre et en découvrant ce vieillard mort que l'enquête sera aussi compliquée ? Aussi glauque ?

On commence avec un petit vieux avec le crâne brisé et d'un coup on se retrouve avec des photos et des films pornos, la photo de la tombe d'une petite fille de 4 ans et voilà nos policiers obligés de remonter à une affaire vieille de plusieurs années.

Plusieurs sujets sont abordés par l'auteur, mais tout en gardant une certaine pudeur.

Les problèmes sont exposés mais pas sur-exploités.

Pas de débauche de violence mais plutôt pas mal de suggestions.

Il y a un personnage qui m'a beaucoup troublé dans ce livre, c'est Marion Briem.

A différentes reprises l'auteur la fait intervenir et je me demande si cette Marion est une bonne ou une mauvaise personne. Elle est très énigmatique je trouve et très peu d'informations sont données sur elle.

Beaucoup de choses m'ont semblé confuses dans ce livre.

Je n'ai pas toujours compris le raisonnement des personnages.

Ni pourquoi telles ou telles choses arrivaient.

J'ai eu par moments la sensation de gros bazar.

Et pourtant.........

Pourtant j'ai aimé.

J'ai passé un bon moment en compagnie d'Erlendur.

Sa façon de voir les choses est étrange mais j'ai adhéré.

Je l'ai trouvé touchant je crois.

Et bien que ma PAL soit déjà bien grande, je sais déjà que je lirais le suivant : "La femme en vert".



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien samedi 4 septembre 2010 à 09:50  

Ouf Val, je suis contente de voir que tu as finalement bien apprécié cet auteur. Moi j'aime beaucoup, et je trouve que son dernier roman est encore meilleur.

Bonne lecture pour la suite smiley sg3agyesg3ag.gif


Partager

 
 
 
 
La cité des Jarres - Arnaldur Indridason  [1 réponse]