Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Carnages - Maxime Chattam - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Carnages - Maxime Chattam  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.32/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien samedi 21 août 2010 à 14:43  

51tFDGjQ%2BPL._SL500_AA300_.jpg

Harlem Est. 18 novembre. 8h28. Ils sont tous là, dans le hall de l'entrée du lycée. Plus que quelques minutes avant le début des cours. Parmi les élèves, un adolescent prépare son arme. Le carnage peut commencer... Quand l'inspecteur Lamar Gallineo arrive sur les lieux, c'est pour découvrir le cadavre du tueur qui a retourné son arme contre lui. L'affaire dépasse rapidement le fait divers : de nouvelles tueries ont lieu dans d'autres établissements. Lamar doit à tout prix enrayer cette macabre épidémie. Mais les apparences sont trompeuses. Toujours.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 05/10

Dans un lycée d'Harlem, un élève ouvre le feu et massacre plusieurs de ses camarades avant de se suicider.

L'inspecteur Lamar est chargé de l'enquête.

Harlem - un filc noir : voilà ce qu'il faut à la police et aux médias.

Une semaine plus tard dans un autre établissement, un élève ouvre également le feu sur ses camarades puis se suicide.

La semaine suivante, même chose...........

Même mode opératoire.

Des élèves-assassins qui ne se connaissaient pas.

Des élèves apparemment sages. Sans problèmes.

Des armes qui semblent venir de la même "source".

Qui est derrière tout ça ?

L'inspecteur Lamar enquête.

Avec la peur grandissante que les massacres continuent.



MON AVIS :

Je n'ai pas lu beaucoup de lire de Maxime Chattam, mais ce que j'aime par dessus tout chez lui, c'est son goût du détail cradingue.

Mon côté psychopathe se réjouit toujours à l'idée de lire ses oeuvres.

Pourtant là, je suis déçue.

Déçue par le format du livre en fait.

Je devrais le savoir pourtant, les nouvelles ce n'est vraiment pas pour moi.

Je me sens toujours frustrée.

L'idée du roman est bonne mais pas suffisamment exploitée. Par manque de pages.

Les personnages ne sont que survolés.

Pas le temps de les comprendre, ni de comprendre leurs réactions, leurs raisonnements.

Aucune chance de s'attacher à qui que ce soit.

Les détails sont trop peu présents.

L'enquête en elle-même est quasiment inexistante, tout va trop vite.

C'est à peine si le raisonnement du policier est plausible.

Bon, il l'est évidemment, mais par manque d'explications, il est rendu presque "faux".

Ses déductions sont trop rapides, trop évidentes.

La résolution de l'affaire est trop facile et l'explication bâclée et trop évidente.

Rien n'est approfondi ni développé et le tout laisse un véritable goût d'inachevé.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Carnages - Maxime Chattam  [0 réponse]