Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Le Montespan - Jean Teulé - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Le Montespan - Jean Teulé  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.33/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien samedi 10 juillet 2010 à 10:49  

51Ot-IxzrzL._SL500_AA300_.jpg


Au temps du Roi-Soleil, avoir sa femme dans le lit du monarque était pour les nobles une source de privilèges inépuisable. Le jour où Louis XIV jeta son dévolu sur Mme de Montespan, chacun, à Versailles, félicita le mari de sa bonne fortune. C'était mal connaître Louis-Henri de Pardaillan, marquis de Montespan... Gascon fiévreux et passionnément amoureux de son épouse, Louis-Henri prit très mal la chose. Dès qu'il eut connaissance de son infortune, il orna son carrosse de cornes gigantesques et entreprit de mener une guerre impitoyable contre l'homme qui profanait une union si parfaite. Refusant les honneurs et les prébendes, indifférent aux menaces répétées, aux procès en tous genres, emprisonnements, ruine ou tentatives d'assassinat, il poursuivit de sa haine l'homme le plus puissant de la planète pour tenter de récupérer sa femme...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 06/10

C'est aux détours d'un jugement ne les concernant pas directement que Louis-Henri croise la très belle Françoise.

Et dans des conditions que certain qualifierais de tristes.

Mais à peine les yeux se sont-ils trouvés.

A peine quelques paroles échangées.

Et les voilà amoureux.

Amoureux fous.

Huit jours à peine s'écoulent entre la rencontre et le mariage.

Durant une longue, très longue période ce mariage sera un mariage heureux.

Et si ce n'était les problèmes d'argent, leur vie serait idéale.

Mais l'argent manque. Les dettes s'accumulent.

Louis-Henri souhaite se démarquer, par un fait d'arme tant qu'à faire, afin que le roi le remarque et que sa fortune soit faite.

Françoise, qui depuis quelques temps préfère se faire appeler Athénaïs, fréquente les salons et la bonne société pendant les absences de son mari.

C'est là bas qu'elle se fera remarquer par une certaine dame de la haute et que celle ci la présentera au roi.

Rapidement, Athénaïs devient demoiselle d'honneur de la reine.

Rapidement son mariage se détériore.

Rapidement elle devient la maîtresse du roi.

Alors qu'il refuse tout d'abord d'ouvrir les yeux sur les agissements de sa femme, Louis-Henri fini par apprendre la vérité et souhaite que sa femme se retire de Versailles.

Mais Athénaïs refuse.

Elle a, à Versailles, tout ce qu'elle a toujours souhaité.

Dès lors s'engage un bras de fer entre l'homme le plus puissant de France et le Marquis cocu.


MON AVIS :

Cette période de l'Histoire de France m'a toujours fascinée.

Et j'avais envie depuis longtemps de lire ce livre.

Au final, ce n'est pas vraiment ce à quoi je m'attendais, mais je n'ai pas été déçue.

A vrai dire, j'attendais un roman beaucoup plus historique.

Plus sérieux.

Or l'écriture de Jean Teulé est tout sauf sérieuse.

Les tournures de phrases, les bons mots, l'humour sont omniprésents dans son livre.

Ironique est attendrissante l'histoire racontée l'est sur un ton léger.

Des mots d'aujourd'hui, des expressions d'hier, le tout pour nous raconter la vie de ce pauvre mari cocu dont la femme couche avec le roi.

Pour une fois ce n'est pas de la très célèbre Athénaïs Montespan dont il est question mais de son époux.

Une approche originale.

Car s'il est vrai que les maîtresses du roi étaient célèbres, des époux il ne reste rien.

J'avoue que je n'avais jamais pensé que La Montespan puisse être mariée.

Je regrette seulement de ne pas savoir quelle est la part d'invention et la part de vérité dans ce livre.

Les descriptions des moeurs de l'époque sont parfois bien écoeurantes. Je savais déjà que ces gens là ne brillaient pas (c'est le cas de le dire) par leur propreté mais raconté par Jean Teulé, c'est carrément écoeurant, mais aussi hilarant.

La visite du Marquis de Montespan à la cour du roi d'Espagne, lorsqu'il se trouve face à face avec le Dauphin est un passage franchement drôle.

Ainsi que les nouvelles habitudes de mode que lançait, bien malgré elle La Montespan, je pense notamment à la marque des mains sur son visage.

Comment savoir si tout ceci relève de la fiction ou non ?

Après tout je m'en fiche.

Avec ce livre j'ai passé un très bon moment de lecture.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Le Montespan - Jean Teulé  [0 réponse]