Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
L'importance d'être constant - Oscar Wilde - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
L'importance d'être constant - Oscar Wilde  [2 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien vendredi 11 juin 2010 à 14:32  

51WP09M8X2L._SL500_AA300_.jpg

Dernière pièce d'Oscar Wilde, L'Importance d'être constant brille des feux d'un langage habité par la grâce : s'y manifestent la puissance et la modernité de la réflexion de l'auteur sur la fiction, mais aussi son inventivité subversive et satirique, son esprit généreux et étincelant d'élégance et de drôlerie.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 09/10

A la fin du XIXe siècle, en Angleterre, deux jeunes gentilshommes, Jack Worthing et Algernon Moncrieff, se découvrent un stratagème commun.

Jack, qui vit à la campagne, s'est inventé à Londres un frère débauché, Constant, qui lui sert d'excuse pour échapper à la pesante bienséance dont il doit s'entourer pour veiller sur Cecily, sa jeune et riche pupille.

Algernon, à Londres, s'est inventé un ami invalide, Bunbury qui vit à la campagne et qui lui sert de prétexte pour éviter les corvées mondaines de la cité.

Jack est amoureux de Gwendolen, fille de la tante d'Algernon, la redoutable Lady Blacknell.
Gwendolen, qui est convaincue que son destin est d’épouser un homme prénommé Constant, ne connaît Jack que sous cette identité.

De son côté, Algernon se rend à l'adresse de Jack à la campagne et se fait passer auprès de Cecily pour Constant Worthing. C'est le coup de foudre.

Mais Jack rentre chez lui et annonce le décès de son frère Constant...

Ce résumé n'est pas de moi, je l'avoue.
En revanche, le nom de la personne qui l'a écrit n'est pas mentionné, je ne peux donc pas rendre à César ce qui est à César.

Mais si je me suis permis de le recopier c'est tout simplement parce qu'il résume parfaitement bien le livre et mieux que je ne saurais le faire moi même.

Moi qui n'aime pas lire de pièce de théâtre, je viens là de me prendre l'une des plus grandes baffes de ma vie !

La lecture de cette pièce est un pur bonheur.
La finesse de l'écriture est tout simplement magique.

Oscar Wilde joue avec les mots comme personne.

Les personnages sont plein de charme et les dialogues délicieux.

L'ironie, l'humour et les répliques incisives des protagonistes ne peuvent laisser indifférent.

Le second degré est exploité avec brio et le tout forme un livre, une pièce, juste........ divine.

"L'importance d'être constant" est pour moi un véritable coup de coeur.

J'ai été très surprise en fait de tant en aimer la lecture que j'ai fais un second passage pour la partie anglaise.
C'est beaucoup trop difficile pour moi de lire en anglais, mais je me le garde à porter de main pour dans pas longtemps (du moins j'espère).

Une chose est certaine, je vais continuer à lire les pièces d'Oscar Wilde, en espérant qu'elles soient toutes aussi bonnes.

Et je recommande très très chaudement celle ci, qui fera passer un très agréable moment à qui l'aura entre ses mains.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
ΨVieuxcon
Administrateur
stars7.png


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1544 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 07 novembre 2005
Imprimer Permalien mardi 22 juin 2010 à 06:45  

c'est marrant qu'une dévoreuse de livres comme toi découvre les classiques. Peut être que les profs n'ont pas su nous en donner l'envie plus tôt. Heureusement, Mon Père y avait pallié, et m'avait appris à voir autrement, les Hugo, Dumas, Chateaubriant et consorts. Une réelle chance...


Mieux vaut être un phare qu'un grain de sable
vieuxcoin1.gif


Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien mardi 22 juin 2010 à 19:09  

C'est bien là le problème.
Au collègue les profs nous donnent des livres chiants à lire.
Ils ne savent clairement pas nous donner le goût des livres.

Des auteurs contemporains feraient bien mieux l'affaire si tu veux mon avis, pour attirer l'attention des gamins sur la lecture.

Avec quelques classiques bien entendu, pour donner également le goût de ces lectures. Mais pas que.

Je me suis fais chier avec les livres que m'ont donné les profs de français.
Sauf avec Notre Dame de Paris de Victor Hugo.

Mais tous les classiques que j'ai lu par la suite, l'on été parce que je les ai choisi.
Parce que j'ai eu envie de les découvrir par moi même.

J'ai lu Le rouge et le noir il y a seulement une bonne dizaine d'année.
Anna Karenine je l'ai découvret en 1999.

Il faut que les profs apprennent aussi à sortir des programmes tout moisis de l'éducation nationale.




Visiter son site

Partager

 
 
 
 
L'importance d'être constant - Oscar Wilde  [2 réponses]