Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Fièvre noire - Karen Marie Moning - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Fièvre noire - Karen Marie Moning  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.32/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien jeudi 6 mai 2010 à 08:49  

51S%2BcV1fUgL._SL500_AA300_.jpg

«Ma philosophie tient en quelques mots : si personne n'essaie de me tuer, c'est une bonne journée. Autant vous le dire, ça ne va pas très fort, depuis quelque temps. Depuis la chute des murs qui séparaient les hommes des faës. Pour moi, un bon faë est un faë mort. Seulement, les faës Seelie sont moins dangereux que les Unseelie. Ils ne nous abattent pas à vue. Ils préfèrent nous garder pour... le sexe.

Au fait, je m'appelle MacKayla Lane. Mac pour les intimes. Je suis une sidhe-seer.

La bonne nouvelle : nous sommes nombreux.

La mauvaise : nous sommes le dernier rempart contre le chaos.»


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 08/10


Mac vit chez ses parents en Géorgie (Etats Unis).

Agée 22 ans et barmaid, Mac est une jeune fille tranquille dont la plus grande préoccupation consiste à savoir quelle couleur de vernis mettre.

Elle n'est pas idiote. Loin de là.

Mais sa vie est tranquille. Paisible. Sans soucis.

Sa soeur - Alina - de deux ans son aînée, est partie faire ses études à Dublin au Trinity College.

Les deux soeurs sont très proche et pas une journée ne se passe sans qu'elles se parlent au téléphone.

Alina lui manque terriblement et Mac attend son retour avec impatience.

Mais Alina ne rentrera jamais !

Elle a été assassinée en Irlande.

Autant dire les choses clairement, elle a littéralement été massacrée.

La vie de leurs parents a volé en éclats.

Le monde de Mac vient d'exploser.

Malgré leur acharnement à découvrir ce qui est arrivé à Alina, l'affaire n'avance pas.

La police piétine et n'a aucune piste.

Et très rapidement le dossier est plus ou moins classé.

Hors Mac refuse.

Elle veut que l'assassin de sa soeur soit retrouvé et puni. A défaut d'être mort lui aussi.

Et puis le message que sa soeur lui a laissé sur le répondeur de son téléphone portable est très troublant. Elle veut que le policier en charge de l'affaire en prenne connaissance.

Aussi se décide t-elle a partir à son tour, contre l'avis de ses parents, pour Dublin.

Si Mac pensait que sa vie ne serait plus jamais la même après la mort de sa soeur, elle était à des années lumières d'imaginer à quel point.

J'adore ce livre.

Il me faut la suite sans plus tarder.

Sauf que je vais être obligée de tarder, mais c'est une autre histoire.

Voilà bien longtemps que je n'avais fait un tel plongeon dans un livre.

Ce roman est une vraie découverte et un pur régal.

Dès les premières pages j'ai senti que j'allais m'y plaire.

Je suis partie avec Mac à Dublin et j'ai vécu ses aventures pour le moins mouvementées.

L'auteur a dressé le portrait d'une héroïne pas comme les autres.

Une très belle jeune fille certes, mais pas non plus la gourdasse blonde par excellence. Celle qui a un pois chiche à la place du cerveau.

Et loin, très loin des stéréotypes de tueuses sanguinaires, armes au point.

MacKayla Lane n'est ni l'une ni l'autre.

Oui elle est belle.

Oui elle aime les arcs en ciel.

Oui elle adore porter du rose, des petites sandales, de jolies jupes, se faire les ongles et écrire avec un feutre parme.

Mais elle ne passe pas son temps à chercher le regard des hommes, ni à minauder. Pas du tout son genre.

Lorsqu'elle apprend l'existence des Faës, sa première réaction est de rigoler. De ne pas y croire.

Mais qui ne réagirait pas comme ça ?

Après tout, les monstres, c'est seulement dans les livres. Ou dans les films.

Elle aurait pu être la nunuche de service qui se met à hurler la première fois qu'elle voit le vrai visage des Fäes (et les fois suivantes aussi). Pas son style non plus.

Elle ne joue pas les braves. Elle a peur, elle est dégoûtée, elle est pétrifiée.

Mais ne réagit pas comme une hystérique.

Elle ne se transforme pas non plus du jour au lendemain en Lara Croft.

Elle reste elle même, avec une autre vision du monde.

Elle s'endurcie oui. Sa vie change.

Mais j'ai envie de dire qu'elle change "normalement".

Alors que ce qui lui arrive n'a rien, mais alors rien de "normal".

Bref, Mac reste résolument normale.

Avec des réactions humaines.

Le second personnage important du roman, Jéricho Barrons est beaucoup plus complexe.

Durant tout le roman l'auteur aura réussi à laisser le lecteur dans le flou le plus total en ce qui le concerne.

Au final on ne sait que très peu de choses sur lui.

Il reste très énigmatique.

Au point que je n'arrive pas vraiment à savoir s'il est du bon côté ou pas.

Quant à l'histoire en elle-même, si d'un premier abord elle semble être très proche de ce qui se fait dans le genre, finalement ce n'est pas le cas.

Souvent lorsque parle des Faës, il y a les bons et les mauvais.

Ici, il semblerait qu'ils soient tous mauvais.

Disons plutôt qu'il y a les très très très mauvais.

Et les pas super gentils.

Je ne vois pas comment mieux expliquer la chose.

Karen Moning ne s'embarrasse pas de faux semblants ni de dentelles.

Les scènes sexuelles le sont clairement. Mais ne versent pas dans la surenchère.

Elles ont leurs raisons d'être et s'intègrent parfaitement au récit.

Les très très très mauvais Faës - les Unseelies - sont franchement dégoûtants.

Les descriptions ne laissent aucun doute sur leur apparence. Là aussi, l'auteur va directement au coeur de la chose.

L'écrire de Moning est très agréable et son style m'a beaucoup plu.

Tous les bons ingrédients sont réunis dans ce roman.

A la fois très sombre, captivant, effrayant, coloré, joyeux et avec une petite touche de sensualité, le tout très bien mélangé.

Les mythes celtiques nous filent une claque et pourtant on en redemande.

Il semblerait que cette série comporte 5 tomes.

Le second est déjà sorti (il me le faut vite, vite et vite) mais il n'y a pas encore de date pour le troisième.

Un coup de coeur que je recommande chaudement.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Fièvre noire - Karen Marie Moning  [0 réponse]