Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Oscar Wilde et le jeu de la mort - Gyles Brandreth - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Oscar Wilde et le jeu de la mort - Gyles Brandreth  [2 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.32/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien dimanche 14 mars 2010 à 14:03  

51BqVHMiHkL._SL500_AA300_.jpg


Facétieux Oscar Wilde ! Après avoir choqué le monde par ses boutades lors de la première triomphale de L'Eventail de Lady Windermere, le voici qui propose à ses amis une curieuse activité pour les distraire : le jeu de la mort. Chacun inscrit sur une feuille le nom de la victime de son choix et aux participants de deviner qui veut tuer qui. Mais quand la Mort commence à frapper les victimes potentielles dans l'ordre exact où elles ont été tirées, le drame succède à la comédie. Flanqué de son fidèle ami Robert Sherard, et assisté par Arthur Conan Doyle et par le peintre Wat Sickert, Wilde mène l'enquête avec plus de zèle que jamais. Car son nom et surtout celui de sa femme figurent sur la liste funèbre...

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 05/10

Oscar Wilde vient de créer le Club Socrate.
Sans but précis, ce club permet à Oscar et ses amis, Conan Doyle, Lord Alfred Douglas, Bram Stoker, Walter Sickert et Robert Sherard de se réunir tous les premier dimanche du mois pour dîner.

Chaque membre du club est autorisé à venir accompagné.

Ce dimanche là, afin de pimenter un peu le dîner, Oscar propose à ses amis un jeu qu'il vient d'inventer.
Chaque personne présente écrit sur un morceau de papier le nom de celui ou celle qu'il aimerait voir mort.
A la suite de quoi, les autres devront deviner qui a désigné qui.

Tout le monde se prête de mauvaise grâce à ce jeu et les choses vont de mal en pis lorsque les noms inscrits sur les petits morceaux de papier se révèlent, pour certains, être le nom des personnes présentes.

De plus, le nom d'Oscar Wilde, mais aussi celui de sa femme viennent d'être "révélés".

Cette soirée aurai pu s'achever sur cette note pour le moins douteuse, mais non dangereuse.
Or ce n'est pas le cas.

Il s'avère que la première personne dont le nom était sur un papier vient de mourir !
Et la seconde !

Il semblerait que quelqu'un ai pris ce jeu au sérieux.

Mais seul les personnes présentes étaient au courant .... et connaissaient les noms....

Deuxième opus des aventures d'Oscar Wilde en détective privé.

Je pense avoir préféré le premier qui avait au moins le mérite d'être original.

Dans ce second volume, l'originalité réside principalement dans le fait de voir de grands hommes de lettres se côtoyer.
Ainsi voir Oscar Wilde, Conan Doyle et Bram Stoker à une même soirée fait rêver et j'aimerais bien pouvoir voyager dans le temps pour assister à l'un de ces dîner.

En dehors de ça, l'idée de l'enquête est trop convenue.
Il me semble même avoir déjà lu un roman avec le même genre d'intrigue.

Voir Oscar Wilde se transformer en Sherlock Holmes est amusant mais pas passionnant.

Holmes c'est Holmes !
Toutes les déductions, les actions et réactions d'Oscar Wilde sont du copier coller du personnage de Conan Doyle.
Trop.
L'auteur ne lui donne pas, dans ces traits là du moins, de vie propre.

En revanche, la vie personnelle de Wilde est décrite plusieurs fois.
Sa façon d'être, de vivre, son opulence.
Tout le monde semble aimer ou admirer Wilde. Même ses ennemis.

Sa femme, Constance, passe un peu pour une cruche tout de même.
Amoureuse comme au premier jour, fan, elle accepte toutes les excentricités de son mari sans jamais se poser de question.
Elle l'encourage même.
Son époux n'est jamais à la maison, mais visiblement cela ne lui pose pas de problème... elle comprend qu'un homme tel que lui ai besoin d'espace...... sic !
Tous les hommes sont amoureux d'elle, mais elle n'a d'yeux que pour Oscar.
Et lui trouve ça "amusant".
Etrange couple.

L'époque victorienne est cependant très bien racontée par l'auteur et c'est un vrai régal.

Mais ça ne suffit pas à faire de ce livre un de mes préférés.
J'aimerais tout de même lire la suite, pour en apprendre, je l'espère, un peu plus sur la vie des personnages.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien dimanche 14 mars 2010 à 14:09  

Ton avis est bien intéressant Val :-) merci
Tu sais si il y a plusieurs livres qui sont prévus avec Oscar Wilde ?


Partager

 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.32/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien lundi 15 mars 2010 à 20:35  

Celui ci est le deuxième.
Et le troisième est également sorti.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Oscar Wilde et le jeu de la mort - Gyles Brandreth  [2 réponses]