Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
La valse lente des tortues - Katherine Pancol - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
La valse lente des tortues - Katherine Pancol  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.33/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien samedi 9 janvier 2010 à 11:16  

5182-CC1cVL._SL500_AA240_.jpg

Ce livre est une bourrasque de vie... Un baiser brûlant du seul qu'on ne doit pas embrasser. Deux bras qui enlacent ou qui tuent. Un homme inquiétant, mais si charmant. Une femme qui tremble et espère ardemment. Un homme qui ment si savamment. Une femme qui croit mener la danse, mais passe son tour. Des adolescents plus avertis que les grands... Un homme qui joue les revenants. Un père, là-haut dans les étoiles, qui murmure à l'oreille de sa fille... Un chien si laid qu'on s'écarte sur son passage. Des personnages qui avancent obstinément, comme de petites tortues entêtées qui apprendraient à danser lentement, lentement, dans un monde trop rapide, trop violent.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 04/10

Je suis vraiment très déçue par ce livre.

J'avais passé un bon moment de lecture avec le premier "Les yeux jaunes des crocodiles" et je pensais me régaler au moins autant.

Quelle déception.

Ce livre n'a rien pour lui.
Ou si peu que cela passe inaperçu.

On aurait pu croire, après toutes les embuches auxquelles elle a du faire face, que Joséphine serait plus forte.
Mais non. Limite si elle n'est pas encore plus nunuche qu'avant.
Tout au long du livre (et croyez moi, c'est long 700 pages) j'ai eu envie de la secouer ou de l'éliminer.

Dieu qu'elle est molasse, agaçante, idiote, naïve.....

Sa soeur Iris ne vaut guère mieux.
Mais là au moins, je ne m'attendais pas à ce qu'elle devienne meilleure.
Sauf que la façon dont évolue son personnage est carrément irréaliste.

Tous, ils sont tous mous de chez mous que s'en est écoeurant.

Les seuls personnages qui auraient pu relever un peu le niveau (Gary et Hortense) sont finalement trop peu présent.
Et pire, on ne sait même pas comment les choses évolues.

L'intrigue policière (brrrrrrr, rien que d'écrire ça, me donne des frissons..... oser dire "intrigue policière") est mauvaise.
Outre le fait qu'elle ne tient pas la route on se demande bien ce qu'elle fiche ici.

Le personnage de la gardienne est intéressant et haut en couleurs, mais Joséphine, après s'être liée d'amitié avec elle quelques temps, la zappe complètement.

Le personnage de Luca et le soit disant "secret" était prévisible depuis longtemps.

Et quelle idée d'avoir fait du fils de Marcel la réincarnation d'un génie ?

Non vraiment, rien ne tient debout dans ce roman.

Rien n'a réussi à retenir mon attention, si ce n'est comme je l'ai dis un peu plus haut, les passages concernant Gary et Hortense.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
La valse lente des tortues - Katherine Pancol  [0 réponse]