Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Le chat qui volait une banque - Lilian Jackson Bra - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Le chat qui volait une banque - Lilian Jackson Bra  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien vendredi 18 décembre 2009 à 21:57  

51M0R2MGH2L._SL500_AA240_.jpg

La petite ville tranquille de Pickax est en ébullition : son vieil hôtel restauré s'apprête à ouvrir ses portes dans le cadre du Festival Mark Twain. Un gros client est attendu, le très charmant joaillier Delacamp. Le journaliste Qwilleran, figure emblématique du comté, s'amuse des papotages de ces dames qui, endimanchées, assistent à la soirée inaugurale d'ouverture. D'ailleurs, ses chats siamois Koko et Yom-Yom semblent du même avis en participant avec dédain à toutes ces effusions. Mais Delacamp est retrouvé assassiné dans son lit. Les dons exceptionnels de Koko suppléeront ceux du journaliste dont l'intérêt va se porter sur un certain Boze Campbell et une histoire vieille de vingt ans.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 05/10

Qwilleran, plus ou moins journaliste et plus ou moins retraité, vit dans la petite ville de Pickax, dans le comté de Moose.

Là bas, grâce à l'héritage d'une vieille "tante", il est l'homme le plus riche. Mais point prétentieux.

Qwill ne sachant d'ailleurs que faire de tout cet argent, le fait gérer par un notaire et donne beaucoup à diverses oeuvres.

Il partage son temps en une immense grange réaménagée en demeure et un appartement en ville.

Toujours à l'affût d'une bonne nouvelle à écrire pour le journal, Qwill est très proche de beaucoup de membre de la communauté, dont il est lui même très sincèrement apprécié.

Avec sa bonne amie Polly, qu'il décrit lui même comme la femme de sa vie (mais attention, chacun chez soit, on se vouvoie et il n'y a pas de relations trop rapprochées) et ses deux chats siamois, Koko et Yom Yom, Qwill coule des jours tranquille.

L'évènement de l'année va bientôt avoir lieu. L'ancien hôtel de la ville qui a été détruit par une bombe, va rouvrir ses portes.
Transformé en auberge, beaucoup plus chaleureux.

Et l'arrivée de Monsieur Delacamp qui passe par Pickax tous les cinq ans pour vendre et acheter les plus belles pièces de joaillerie fait également partie de l'excitation qui règne en ville.

Voilà un petit livre bien divertissant.
Mais sans plus.

En tout les cas, le côté policier du roman est quasi inexistant.
Certes il y a bien un meurtre mais il est très vite relégué au second voir au troisième plan de l'histoire.

Il s'agit là plutôt d'un roman sur Qwill, ses amis, sa vie, la petite ville de Pickax et ses mondanités.

Les passages avec les chats siamois et notamment Koko, sont amusants, divertissants, originaux mais surtout tirés par les cheveux.

Un roman très vite lu et tout aussi vite oublié.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Le chat qui volait une banque - Lilian Jackson Bra  [0 réponse]