Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Un vénitien anonyme - Donna Leon - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Un vénitien anonyme - Donna Leon  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien lundi 14 septembre 2009 à 14:18  

41WTNJG0YAL._SL500_AA240_.jpg


Près d'un abattoir de la banlieue de Venise, un travesti est retrouvé mort. Sa tête est défoncée et son visage à peine reconnaisable. Chargé de l'enquête, Brunetti découvre que le cadavre n'est autre que le directeur de la Banca di Verona. Entre réseau de prostitution masculine et vaste magouille financière, l'été sera chaud pour le commissaire Brunetti.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 6,5/10

Alors qu'il était en pose cigarette, un des employés de l'abattoir a d'abord remarqué une chose d'un rouge vif.
Se faisant alors la réflexion que cette chaussure, pourvu qu'elle soit assortie de sa jumelle, pourrait plaire à sa femme, il la ramasse et avance un peu plus dans les broussailles.
En effet, l'autre chaussure est là.
Mais elle se trouve sur le pied d'une personne étendue et très visiblement morte !

C'est le mois d'août et entre les inspecteurs déjà partis en vacances et un autre qui est malade, c'est à Brunetti que va échoir l'affaire. Mestre, proche banlieue industrielle, dépend de Venise.

Si au départ, l'affaire semble plutôt limpide, il s'avère que rien n'est plus faux.
Pensant avoir à faire au corps d'un prostitué travesti, les premières démarches de la police se dirigent vers le milieu de la prostitution masculine.
Mais les choses se révèlent bien plus complexes.
Il semblerait que personne ne reconnaisse l'homme qui a été tué.

Après tout, si son visage a été à ce point abîmé par les coups, n'est ce pas pour qu'on ne le reconnaisse pas ?

J'avais souvent entendu parler de Donna Leon comme d'un très bon auteur de roman policier, mais n'avais encore jamais eu l'occasion d'en lire.

C'est lors de l'échange de livre du pique nique de la Blogoboule que le hasard a mis entre mes mains, ce roman choisi par Fashion.

J'ai donc découvert l'inspecteur Brunetti qui officie dans la ville de Venise.

De romans se passant en Italie je n'en ai guère lu beaucoup.
C'est donc avec plaisir que j'ai découvert non seulement cet inspecteur fort sympathique, ainsi que sa famille, mais aussi Venise.

La ville est omniprésente. Elle existe dans le livre au même titre qu'un personnage.

La politique italienne, la nourriture, la famille, la corruption, les mentalités, les touristes, la température caniculaire d'un mois d'août... tout y est parfaitement bien à sa place.

Le personnage de Brunetti est présenté comme un policier normal. Ni un James Bond, ni un Super Policier au QI extraordinaire.

Brunetti est un homme normal, marié, père de famille, aimant son métier et sa ville.

C'est un personnage attachant.
D'autant plus que l'auteur n'hésite pas à nous présenter ses failles, ses préjugés, mais également ses convictions, ses attachements.

L'écriture est agréable et l'on sent, tout au long de la lecture, l'amour que Donna Leon porte à Venise.
Il s'agit là d'une série qui comporte jusqu'à présent pas moins de 11 titres.

Au delà de l'attrait de la découverte d'une nouvelle ville et d'un nouvel inspecteur, l'enquête en elle-même n'est pas mauvaise.

L'auteur nous entraîne dans le milieu de la prostitution masculine, mais également dans les méandres de la corruption, mêlant avec brio toutes les couches de la société.

C'est avec plaisir que je lirais une autre des enquêtes du commissaire Brunetti.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Un vénitien anonyme - Donna Leon  [0 réponse]