Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Boomerang - Tatiana de Rosnay - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Boomerang - Tatiana de Rosnay  [2 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.33/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien vendredi 10 avril 2009 à 09:40  

41QijfebdkL._SL500_AA240_.jpg

Sa sœur était sur le point de lui révéler quelque chose… et soudain, c’est l’accident. Elle est grièvement blessée. A l’hôpital, l’angoisse au ventre, Antoine Rey fait le bilan de son existence : femme partie, ados rebelles, père tyrannique, comment en est-il arrivé là ? Et surtout que voulait lui dire sa sœur ? Alors que son passé ressurgit brutalement, Antoine vacille. Une troublante embaumeuse lui apportera une aide inattendue dans sa quête de vérité.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 8,5/10

C'est le 15 août et la chaleur est bien installée.
Pour fêter l'anniversaire de sa soeur Mélanie, Antoine l'emmène pour un week end surprise sur l'île de Noirmoutier.
Plus précisément à l'Hôtel Saint Pierre, lieu mythique où toute la famille Rey est venue passer ses vacances d'été durant de nombreuses années.

Plutôt réticente au départ, Mélanie se laisse prendre au jeu des souvenirs.
Les balades avec ses parents. Les lieux comme le fameux passage du Gois. L'hôtel en lui même.

Mais surtout Clarisse. Leur mère. Décédée très jeune d'une rupture d'anévrisme, Antoine et Mélanie n'ont finalement que très peu de souvenirs d'elle.
D'autant plus qu'après sa mort, plus personne n'a jamais parlé d'elle.
Un peu comme si leur père, leurs grands parents avaient posés une lourde chape de plomb sur cette partie de leur vie.

Leur père s'est remarié. A eu un troisième enfant, Joséphine.
Et le fossé n'a cessé de se creuser entre eux.
On ne se parle pas dans la famille Rey.
Ne jamais, surtout jamais, faire part de ses sentiments.

Pourtant Antoine et Mélanie ont su rester soudés.
Et la résurgence des souvenirs de ce week end les poussent à se poser des questions.
Qui était vraiment leur mère ? Comment se la rappellent-ils ?

Sur le chemin du retour pour Paris, Mélanie propose de prendre le volant. Antoine accepte. Sa soeur est une bonne conductrice et la route est longue. Partager un peu ne pourra être que bénéfique.

Pourtant Antoine sent bien que sa soeur est troublée. Peut être même inquiète.
Tout en conduisant, Mélanie se tourne vers lui et s'apprête à lui confier quelque chose d'important lorsque brusquement la voiture quitte la route.

Que s'est-il passé ? Pourquoi la voiture est-elle en miettes ? Pourquoi Mélanie est-elle si gravement blessée alors que lui n'a rien ?
Antoine tourne comme un lion en cage dans la salle d'attente de l'hôpital.
L'arrivée du médecin lui annonçant qu'ils viennent de la sauver lui ôte un poids énorme.
Antoine a eu peur de perdre sa soeur.
Mais son état reste grave. Mélanie est tout de même passée très près de la mort.

Voir sa soeur dans cet état le perturbe énormément. Et le pousse à se poser des questions sur lui même, sur sa vie.
Il repense à son ex-femme, Astrid dont il est toujours amoureux. A ses enfants, dont les deux plus grands lui échappent. A son travail, qui ne lui plait plus vraiment. Et à ce que voulait lui confier sa soeur avant l'accident.

Le bilan est bien triste.

Seul sur son banc, Antoine se sent plutôt mal.
Et puis une jeune femme s'approche de lui et engage le plus simplement du monde la conversation.
Angèle Rouvatier.
Cette femme est à des années lumières de la vie d'Antoine.
Cuir, jean, boots, Harley. Même le métier d'Angèle est hors du commun : thanatopractice.
Souriante, aimable, pleine de vie, pétillante, truculente, intelligente. Angèle est de celles qui savent ce qu'elles veulent.

Dernier roman en date d'un auteur que j'affectionne particulièrement, voici "Boomerang".
"Boomerang" ou comment la vie peut parfois vous revenir en pleine tête.

Si je voulais réduire ce roman à 2 choses, je dirais "histoire d'amour" et "mort".
Mais cela pourrait faire fuir le lecteur. Or ce n'est pas le but.

Et le livre ne se résume pas qu'à ça. Loin de là.
C'est un livre riche. Puissant. Prenant.

De l'amour il y en a oui.
Il est énormément question de sentiments.
De la difficulté de les exprimer parfois. Comment par le silence, les relations se dégradent. Se détruisent. Le risque de perdre le contact avec les gens que l'on aime.
Les relations familiales, les non-dits. Les secrets.
Les enfants qui se construisent en érigeant autour d'eux des murs que leurs parents ne savent plus traverser.
Une relation de couple qu'on laisse s'étioler sans en avoir conscience.

Mais l'amour c'est aussi la joie. La confiance. Le soutient.
Un frère et une soeur qui s'entendent bien.
Des amis sincères.
Et puis une rencontre improbable. Qui change la donne. Oblige sans même sans rendre compte, à regarder les choses autrement. Un matin on se lève et on se sent plus léger. On a envie de sourire. La vie est belle. Les soucis sont moins lourds à porter.
Un téléphone qui sonne, une voix qui fait chavirer. La lecture d'un sms qui fait trépigner d'impatience.

La mort.
C'est vrai que la mort est fortement présente dans ce livre.
Tatiana de Rosnay la fait surgir là où le lecteur s'y attend le moins.

Complètement plongée dans ma lecture, j'ai eu un choc.
Je ne m'attendais pas à ça.
J'ai pleuré.
Pleuré devant l'horreur de la situation, l'injustice. J'ai partagé la rage et la colère de l'une. L'impuissance des autres. La tristesse de l'un.
Comment réagir face à une telle douleur ?

La mort est également présente de façon différente, tout au long du récit, avec le fantôme de Clarisse.
Plus de 30 ans après les faits, elle va venir bouleverser la vie d'Antoine et Mélanie.

Elle va se rencontrer sur les rails d'un TGV. A travers la maladie. Le suicide.

Est-ce que le roman est glauque ? Triste ?
Absolument pas.

Tatiana de Rosnay nous offre un roman magnifique.
La mort oui. Mais pas que.
Ce livre est bien plus que ça.

Après le succès remporté par "Elle s'appelait Sarah", l'auteur était sans doute attendu au tournant.
Et le tournant est passé avec succès.

Quelque soit le sujet abordé, l'auteur réussi à séduire le lecteur.

Une fois de plus, ce roman contient tous les ingrédients qu'elle sait manier avec brio, le suspens, l'humour, la mémoire, un rythme toujours soutenu, des personnages attachants.
Et une psychologie des caractères très fouillée.

Une histoire qui passionne. Qui attrape le lecteur dès les premières pages.

Impossible pour moi de quitter le livre, j'étais possédée par le désir de savoir.
De suivre Antoine pas à pas dans ses découvertes.

La force de l'écriture, l'originalité de l'histoire et une fois de plus un homme en personnage principal.
Un beau mélange que nous sert une fois de plus un excellent auteur.

Et parce que la perfection n'est pas de ce monde, j'ai bien le droit de râler : Pourquoi si peu d'Angèle ? J'aurais voulu la voir plus présente dans le livre.
Alors oui, le personnage central, c'est Antoine et non Angèle.
Mais son personnage est tellement intéressant, tellement hors du commun, qu'elle aurait bien mérité une plus grande place.
De personnage secondaire, elle a acquis un rôle essentiel dans la vie d'Antoine.
Et je suis restée sur ma faim.

Dites Madame de Rosnay, on ne pourrait pas avoir un roman sur Angèle ?

A lire absolument.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien vendredi 10 avril 2009 à 19:53  

Merci pour ton avis ce livre Val, j'avais vraiment hâte de le connaître smiley sg3agyesg3ag.gif

C'est donc du très grand Tatiana de Rosnay ce roman ?
Tu m'as donné encore plus envie de le lire, j'ai vraiment hâte hâte hâte de m'y plonger smiley sg3agyesg3ag.gif

La couverture est vraiment intriguante je trouve, mais je dois dire que cet éditeur fait toujours de belles couvertures.....c'est pas comme d'autres smiley sg3agsiffleg3ag.gif


Partager

 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.33/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien samedi 11 avril 2009 à 09:23  



Oui vraiment, c'était très bien.

Et la maison d'édition a fait des trucs sympa : par exemple, il y avait dans mon exemplaire un marque page, sur l'intérieur de la couverture du dessus il y a une très grande et très chouette photo de l'auteur et sur l'intérieur de la couv' du dessous, il y a une mini interview.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Boomerang - Tatiana de Rosnay  [2 réponses]