Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Les Hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Les Hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë  [2 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien vendredi 30 janvier 2009 à 22:03  

41mMcbb8LfL._SL500_AA240_.jpg


Les Hauts de Hurle-Vent sont des terres balayées par les vents du nord.
Une famille y vivait, heureuse, quand un jeune bohémien attira le malheur. Monsieur Earnshaw avait adopté et aimé Heathcliff.
Mais ses enfants l'ont méprisé.
Cachant son amour pour Catherine, la fille de son bienfaiteur, Heathcliff prépare une vengeance diabolique.
Il s'approprie la fortune de la famille et réduit les héritiers en esclavage.
La malédiction pèsera sur toute la descendance jusqu'au jour où la fille de Catherine aimera à son tour une être misérable et fruste.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 08/10


La famille Earnshaw vit paisiblement, dans un petit village tranquille.
Le père élève seul ses deux enfants, l'aîné son fils, Hindley et sa jeune fille, Catherine.

De retour d'un voyage d'affaire, Monsieur Earnshaw revient avec un "paquet" bien étrange.
Un enfant. Un petit garçon du même âge que Catherine.
Il l'élèvera, lui donnera pour prénom Heathcliff (le prénom porté par un fils défunt) et le préférera à Hindley, ce qui attisera la jalousie de ce dernier.

En revanche, Catherine et Heathcliff sont très proches.

A la mort du père de famille, Hindley laisse s'exprimer ses véritables sentiments. Et s'il ne met pas Heathcliff à la porte, il le relègue au rang de domestique et le rabaisse chaque fois qu'il le peut.

Voir sa soeur et lui devenir de plus en plus proche le rend malade de jalousie.
Il est vrai que les tendres sentiments des deux enfants, se sont transformés en sentiments amoureux à l'adolescence.
Même si aucun des deux n'avouera jamais ce qu'il ressent vraiment.

Les années passent, Hindley n'a toujours pas réussi à séparer Catherine et Heathcliff.
Pour sa part, il a épousé une femme charmante qui lui donne un fils, Hareton.
Mais qui malheureusement, meurt peu de temps après.

La vie change : Hindley sombre dans l'alcool, ignore son fils, mais continue de vouer une haine farouche à Heathcliff.
Catherine se laisse courtiser par le fils des voisins, Edgar Linton.
Et Heathcliff vit mal cette situation.

Lorsqu'il apprend, par hasard, que Catherine va épouser Edgar, il s'enfuit des Hauts sans plus donner signe de vie.
Catherine est désespérée d'être à l'origine de cette disparition et d'avoir fait du mal à Heathcliff, mais n'en épouse pas moins Edgar et part vivre sur sa nouvelle propriété.

J'avais très envie de lire ce livre depuis longtemps.

Je n'en avais entendu dire que du bien. Les divers avis semblaient enthousiastes et ce roman est un grand classique.

De plus, je l'avais croisé à plusieurs reprises en tant que référence dans d'autres romans.

Alors qu'en ai-je pensé ?

Tout d'abord, j'ai été très étonnée. A vrai dire, ce livre ne raconte pas l'histoire que je pensais lire.
Il m'avait semblé comprendre que le roman racontait l'histoire d'un homme qui faisait souffrir ostensiblement une femme qui était éperdument amoureuse de lui, mais pour laquelle il n'éprouvait rien. Et que tout ce joli monde vivait ensemble.

Boulette. Rien à voir.

L'histoire est beaucoup plus complexe que ça.

Je n'avais encore jamais rien lu des soeurs Brontë et ne connaissait donc pas le style d'Emily.
Je l'ai beaucoup aimé.
Elle ne s'étale pas sur les descriptions, c'est le moins que l'on puisse dire. Les détails des choses entourant l'histoire sont peu nombreux.
J'ai eu le sentiment que l'histoire, qui se déroule sur plusieurs années, avait presque toujours lieu en hiver. Ce qui ajoute au côté sombre et froid du roman.
Certes quelques scènes ont lieu en été et au soleil, mais elles ne sont pas légion.

En revanche, elle prend tout son temps pour raconter ses personnages.
En fait des personnes tangibles, bien réelles.
Pas tellement par leurs descriptions physiques, mais plutôt par leurs caractères.

Elle s'est attachée à décrire avec minutie la psychologie de chacun et le résultat est époustouflant.

Le roman en lui-même, est d'une noirceur incroyable. Je dirais même qu'il est carrément malsain.
Mais d'une force et d'une puissance incroyable.

Ma première réaction ? Ils sont tous cinglés et/ou névrosés dans ce livre !

Hindley est un enfant jaloux à en crever et dès lors qu'il devient le maître des Hauts, il va précipiter la perte de sa propre famille en voulant rabaisser Heathcliff.
Alcoolique et pathétique sont les mots qui le résume le mieux.

Catherine est une enfant comme les autres, parfois fofolle et sauvageonne, mais devient une femme vaniteuse, capricieuse et sait très bien se montrer brutale et méchante. Menteuse et manipulatrice.

Joseph le domestique est parfaitement détestable. Toujours une bible à la main mais l'interprétant à sa manière il émane de lui un côté malsain.

Edgar est une chiffe molle. Cet homme n'a aucune volonté, aucun caractère et se drape d'une pseudo fierté qui lui va mal.

Heathcliff, le personnage le plus présent, celui autour de qui tourne toute l'histoire, sur plus de 40 ans.
Cet homme est bien plus complexe que pourrait le laisser penser les premières lignes.
Enfant choyé, il se voit d'un coup devenir le domestique dans une maison qui était comme la sienne. Son "frère aîné" le déteste et la femme dont il est amoureux ne le juge pas assez bien pour elle, même s'il l'entend dire son amour pour lui.
Même lorsqu'il revient après toutes ces années d'absences et après être accueilli à bras ouvert par Catherine, elle ne cesse par la suite de le traiter avec mépris tout en souhaitant le voir rester auprès d'elle.
J'ai l'impression qu'il s'en est fallu de peu pour qu'il passe "du côté sombre".
Il a, par la suite, un comportement parfaitement détestable, c'est un homme méchant, violent qui n'hésite pas à utiliser la torture morale sur les personnes qu'il souhaite dominer.
Je ne cherche pas à l'excuser, mais je me dis qu'il n'est pas passé loin de la "normalité".

Nelly la gouvernante est une femme que je n'aime pas.
Elle se mêle de tout depuis toujours. J'ai trouvé que c'était une femme mauvaise.
Je me demande si elle n'a pas tout simplement été toujours jalouse de Catherine. La première et la seconde.
Elle a souvent été à l'origine des plus grandes crises du roman. N'a pas cessé de "rapporter" et de créer des histoires.
Elle est viscéralement méchante à mon avis.
Lorsque Cathy la jeune a du chagrin parce que son père lui interdit de voir Linton, elle lui dit de cesser de se comporter comme une enfant et d'imaginer un peu ce que pourrait être un vrai chagrin, comme par exemple la mort de son père ! Incroyable que l'on puisse dire une chose pareil !
Dès lors, Cathy qui porte à son père un amour très fort, ne cesse de penser à la douleur que sera pour elle, la mort de ce dernier. Et pour le coup, Nelly lui répond qu'il est également possible que ce soit elle qui meurt avant son père et qu'alors ce sera lui le plus malheureux !
Et histoire d'enfoncer le clou, elle lui dit qu'elle pourrait tuer son père si elle n'était pas gentille et obéissante.
Si ça, ce n'est pas être profondément méchant, je ne vois pas ce que c'est.

La seconde génération n'est guère plus maligne et meilleure que la première.

Ce livre est fait de caprices, d'enfantillages et de chantages affectifs de la part de tous les personnages.

Heathcliff et Catherine sont fous amoureux l'un de l'autre mais ne sont pas fichus de se le dire clairement. En tout les cas, pas avant qu'il ne soit trop tard. L'une choisissant le côté protecteur, financier et bien comme il faut. L'autre décidant de détruire tout le monde par vengeance.

A ce demander s'ils sont vraiment adultes dans ce roman. Tous agissent comme des enfants gâtés pourris.

Comme je le disais au début : noir et malsain, voilà qui résume bien l'ambiance très lourde de ce roman.

Ce qui pourrait laisser penser que je n'ai pas aimé.
Or c'est tout le contraire.
Les personnages sont tous détestable à des niveaux différents.
Mais pourtant, ce roman dégage une force incroyable.
Une attraction qui empêche de laisser tomber. Qui donne envie de tourner encore et toujours les pages afin de savoir jusqu'où ils sont capables d'aller.

Je ne dirais pas que j'ai adoré, ni que je considérerais ce livre comme un de mes favoris.

Il n'en est pas moins que c'est un livre que j'ai beaucoup aimé. Un récit qui prend aux tripes.
Une écriture très belle pour un livre qui décrit des sentiments très noirs.

Je me suis donc régalée avec Les Hauts de Hurle Vent.
Que finalement je suis contente de ne pas avoir lu plus tôt. Je ne suis pas certaine d'avoir su l'apprécier comme il le mérite si j'avais eu 15 ans.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien samedi 31 janvier 2009 à 18:30  

Exellente ta description du livre et des personnages Val smiley sg3agg29g.gif j'aime beaucoup te lire.

Maintenant je reste hésitante à lire ce livre...me parait un peu trop noir à mon gout, mais d'un autre côté, j'aimerais bien faire connaissance moi aussi avec cette équipe de cinglés..... smiley sg3aggnag3ag.gif

Si je tombe par hasard sur ce livre, je me laisserai peut-être tenter. En tout cas j'aime bien la couverture de cette version Livre de Poche...


Partager

 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien samedi 31 janvier 2009 à 21:55  

Merci, c'est gentil smiley s8g29g.gif

Si tu es sage et que tu veux attendre jusqu'à ton anniversaire, tu l'auras smiley sg3agsiffleg3ag.gif



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Les Hauts de Hurle-Vent - Emily Brontë  [2 réponses]