Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Gokinjo 5 - 6- 7 de Ai Yazawa - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Gokinjo 5 - 6- 7 de Ai Yazawa  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien mercredi 10 décembre 2008 à 17:56  

61D74FHJ6ZL._SL500_AA240_.jpg 51R6XWSSE2L._SL500_AA240_.jpg
51057EEP5QL._SL500_AA240_.jpg

Note : 7,5/10
La vie de Mikako est en plein bouleversement.

Ses parents qui étaient séparés se fréquentent à nouveau et leur nouvelle liaison semble solide.
Au point de revivre ensemble ?

Sa propre relation d'amour avec Tsutomu prend de plus en plus d'importance et devient vraiment sérieuse.

Sa mère a engagé un secrétaire (Seiji-Kun), beau comme un Dieu, qui semble savoir tout faire et dont le rêve est de travailler dans le milieu artistique et plus particulièrement dans la coiffure et le maquillage.
Une bonne complémentarité avec le projet de Mikako qui est de devenir styliste.

D'ailleurs, le festival de l'école approche.
Les élèves devront présenter, par petits groupes, à toute l'école (élèves et professeurs), toute une collection de vêtements, mais également le décor, la musique, les accessoires......... un vrai défilé du début jusqu'à la fin.

Mikako avec ses créations fabuleuses remporte le grand prix. Mais la proposition que va lui faire alors la directrice de l'école va la chambouler.

La statuette du premier prix s'accompagne d'une offre pour aller étudier le métier de ses rêves pendant 2 ans à Londres, tous les frais étant pris en charge.

Mikako est tiraillée. C'est une véritable opportunité pour elle. Une occasion qui ne se représentera pas.
Mais comment sa mère y survivra t-elle ?
Et ses amis(es) ?
Et surtout sa relation avec Tsumotu ?
Elle aimerait partir mais aimerait que Tsumotu lui dise de rester.
Mais s'il lui disait de rester, n'aura t-elle jamais de regret ?

Et si finalement c'était Body KO et Seiji-Kun qui l'aidait à prendre la bonne décision ?
A fixer son choix, en fonction de ce qu'elle même attend de la vie ?

Et voilà.
C'est terminé.
Fini la joyeuse bande. La naissance de la marque Happy Berry.
Le garage où tous se retrouvaient pour leurs créations.

Le manga est terminé.
C'est à la fois une bonne nouvelle et une mauvaise.

Une bonne parce que le manga n'est pas trop long. Sept numéro pour suivre une histoire, c'est raisonnable.
Et une mauvaise parce que je me suis attachée aux personnages et qu'à moins de relire la série, je ne les verrais plus.

L'arrivée de Seiji-Kun était vraiment une bonne trouvaille.
En plus d'être terriblement beau (et dire que ce n'est qu'un dessin !), chacune de ses apparitions est entourées d'étoiles brillantes tellement il "flash". J'ai trouvé ça trop drôle.
Et les pauvres filles qui se mettent à perdre la tête lorsqu'elles le croisent ou à avoir des saignements de nez les pauvres, c'était marrant aussi.

Tout au long de ces 7 volumes, les personnages ont évolués, on grandit.
Surtout dans le dernier.

L'histoire est restée cohérente, amusante sans tomber dans la niaiserie, passionnante, attachante.

Et comme toujours, les dessins de Yazawa sont d'une très grandes beautés.

Petit bonus, si l'on met les 7 volumes les uns après les autres dans l'ordre, ça donne une image.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Gokinjo 5 - 6- 7 de Ai Yazawa  [0 réponse]