Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Tristan et Iseut - Béroul - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Tristan et Iseut - Béroul  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.32/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien dimanche 26 octobre 2008 à 15:55  

517YAFF286L._SL500_AA240_.jpg

Tristan et Iseut, les amants de Cornouailles, unis pour avoir bu le philtre d'amour. Cette légende médiévale a marqué plus que nulle autre l'imagination et la sensibilité de l'Europe entière. Elle apparaît d'abord, fragmentaire et morcelée, dans des poèmes français du XIIe siècle, dont le roman de Béroul est sans doute le plus ancien. Nous en avons conservé la partie centrale : les amants épiés et finalement surpris, leur fuite et leur errance dans la forêt du Morrois, comment le roi Marc les y trouve endormis, séparés par l'épée de Tristan, le serment ambigu prêté par Iseut.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 05/10

Blanchefleur, le soeur du roi Marc, a épousé le roi de Loonois. Apprenant la mort de son époux, elle meurt à son tour en mettant au monde un enfant qui portera le nom de Tristan. L'orphelin sera élevé par Gouvernal jusqu'à ce qu'il puisse fréquenter la cour de son oncle.

Le Morholt, beau frère du roi d'Irlande, se présente à la cour du roi Marc pour exiger le tribut annuel qui lui est dû : des jeunes gens de Cornouailles appartenant aux meilleures familles. Tristan défie le Morholt et le tue. Un fragement de son épée reste dans le crâne du géant dont le corps est rapatrié en Irlande. Tristan, atteint d'une blessure incurable, se fait déposer dans une barque qui le mène au hasard des flots jusqu'en Irlande. Arrivé là bas, il se déguise en jongleur et rencontre le fille du roi, la jeune Yseut. Elle le guérit parce qu'elle connait le secret des herbes médicinales. Il lui enseigne à jouer de la harpe durant son séjour puis revient à la cour de son oncle.

Marc est célibataire. Ses barons le pressent de se marier : il répond qu'il épousera la femme qui a des cheveux semblables à ceux qu'une hirondelle vient d'apporter. Tristan est chargé de ramener cette femme ; elle se trouve justement en Irlande. Tristan retourne donc dans ce pays, déguisé en marchand.

Arrivé dans l'île, il apprend que le roi d'Irlande a promis la main de sa fille à celui qui délivrera le pays d'un terrible dragon. Tristan tue le monstre, lui coupe la langue mais tombe inanimé. Le sénéchal qui a des vues sur Yseut trouve le dragon mort et se fait passer pour le vainqueur de la bête. Yseut ne le croit pas et retrouve Tristan. Elle le guérit à nouveau alors que Tristan reconnaît en elle celle que son oncle doit épouser. Tristan confond le sénéchal et emmène Yseut chez le roi Marc. La mère d'Yseut remet à Brangien, la servante de sa fille, une potion qui doit assurer le succès total du futur mariage. Grâce à cette boisson d'amour, Marc et Yseut seraient liés par une passion irrésistible. Pendant la traversée, Tristan et Yseut boivent par erreur la potion et sont saisis par un amour invincible.

Marc épouse Yseut mais, le soir des noces, Brangien prend la place d'Yseut dans le lit de Marc et sauve ainsi l'honneur de sa maîtresse. Tristan et Yseut éprouvent l'un pour l'autre une passion démesurée. Ils se donnent souvent des rendez-vous clandestins. Ils sont épiés par des barons jaloux qui les dénoncent au roi Marc. Un jour qu'ils se touvent dans un verger, ils sont aussitôt arrêtés et condamnés au bûcher par le roi Marc.

Tristan échappe à la surveillance de ses gardiens et réussit à délivrer Yseut qui était sur le point d'être livrée à une troupe de lépreux lubriques. Les amants se réfugient dans la fôret du Morrois où ils vivent en exilés et dans le dénuement le plus complet.

Peu à peu, les effets de la boisson d'amour s'estompent. Le roi Marc surprend un jour Tristan et Yseut endormis mais dans un parfait état de chasteté. Il consent alors à reprendre son épouse et à lui pardonner son infidélité. Ses hommes exigent toutefois qu'Yseut se soumette à une procédure judiciaire où elle devra défendre son innoncence. Grâce à un serment ambigu, Yseut se tire d'affaire, fort habilement. Par la suite, Tristan tue les barons calomniateurs mais il reste exilé et ne peut rencontrer Yseut comme il le souhaite.

Dans son exil, en désespoir de cause, Tristan épouse une femme qui ressemble à Yseut la Blonde et qui se nomme Yseut aux Blanches Mains. Il s'agit de la soeur de son ami Kaherdin. Toutefois, Tristan ne consomme par le mariage.

La nostalgie de l'amour est trop forte Tristan reste attaché à Yseut. les amants inventent de multiples stratagèmes pour se rencontrer. Tristan se déguise en fou pour pouvoir pénétrer dans le château du roi Marc et parler à Yseut en toute impunité. Une autre fois, il invente un signe de reconnaissance à partir d'une branche de chèvrefeuille pour rencontrer Yseut dans une fôret. Mais ces retrouvailles sont toujours de courtes durées.

Un jour, Tristan rencontre un chevalier malheureux qui se nomme Tristan le Nain. L'amie de ce dernier a été enlevée par un sinistre géant. Tristan combat le géant mais reçoit une blessure empoisonnée. Son ami Kaherdin part chercher Yseut la Blonde qui est la seule personne capable de guérir Tristan. Les deux amis conviennent d'un signe ; si Yseut accepte de venir, le navire aura une voile blanche, dans le cas contraire, il aura une voile noire. Yseut aux Blanches Mains a tout entendu. Pour se venger de Tristant , elle lui annonce que la voile est noire alors qu'elle est blanche. Tristan meurt de douleur et Yseut la Blonde meurt sur le corps de son amant car elle était venue le guérir.

En toute honnêteté, ce résumé n'est pas de moi.
Il se trouve au tout début de ce petit livre.

Ce livre qui d'ailleurs, ne livre pas toute l'histoire de ses amants maudits. Mais juste un morceau.
Ne se trouve ni le début, ni la fin.

Il est bien précisé que le manuscrit de Béroul ne livre pas la fin de l'histoire en raison d'une trop grande détérioration des pages. Ce qui laisse finalement aux lecteurs, le soin d'inventer sa propre fin.

Il est clairement expliqué que diverses versions ont été données au mythe, mais que celle ci semble la plus plausible et celle qui revient le plus souvent.

Il est également expliqué aux lecteurs que les manuscrits retrouvés sont si vieux et si abîmés, qu'il manque des morceaux de l'histoire par ci par là et que le roman de Béroul est très certainement le plus ancien de tous (situé entre 1150 et 1190).

Dans ce livre, Tristan et Yseut sont des contemporains d'Arthur et de ses chevaliers, qui d'ailleurs font une apparition dans l'histoire puisqu'ils "servent" de juges pour les amoureux.

Concernant l'histoire des deux protagonistes, je la trouve bien moins jolie dans ce livre.

Elle n'est pas entourée de l'aura amoureuse et tendre du livre de MacKenzie.
Même si ici, il n'est livré qu'un fraguement de l'histoire, j'ai bien remarqué la liberté de ton et d'histoire qu'avait pris Nancy MacKenzie pour écrire "Le prince des rêves", mais après avoir lu les deux, et avoir trouvé Tristan et Yseut passablement agaçant dans "Le prince des rêves", c'est finalement quand même cette dernière version que je préfère.

En revanche, le livre de Béroul est bien plus riche historiquement et grammaticalement.

Un dossier à la fin est particulièrement intéressant, qui présente entre autre le contexte littéraire, le contenu de la légende, l'origine celtique de la légende, mais aussi un descriptif des deux personnages principaux, ainsi que l'évolution et la diffusion de la légende.

Si je n'ai effectivement pas préféré cette version, je l'ai trouvé néanmoins particulièrement intéressante et remercie vivement les bloggeuses qui me l'ont recommandés.

Après l'avoir lu, je me dis qu'il aurait vraiment été dommage de ne pas connaître cette version et découvrir cette histoire que je ne connaissais pas.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Tristan et Iseut - Béroul  [0 réponse]