Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
La chute d'Hypérion - Dan Simmons - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
La chute d'Hypérion - Dan Simmons  [1 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.33/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien mercredi 22 octobre 2008 à 17:53  

51pHCr9kDLL._SL500_AA240_.jpg


L'Hégémonie gouverne plus de trois cents mondes. Quant aux Extros, ils ont pris le large arpès l'Hégire.
Reviendront-ils ? Un de leurs essaims, depuis trois cents ans, se rapproche d'Hypérion. Les habitants de cette planète ont fini par devenir nerveux ; ils réclament l'évacuation. Pour l'Hégémonie, le jeu n'en vaut pas la chandelle.

Mais, sur la même planète, on annonce l'ouverture prochaine des Tombeaux du temps. Le Techno-Centre n'arrive pas à produire des prévisions fiables à ce sujet. Alors, l'Hégémonie agit : elle envoie sept pèlerins sur Hypérion.

Drôles de pèlerins ! Celui-ci n'arrive pas à se débarraser d'un parasite de résurrection ; celui-là écrit un poème qui, selon lui, infléchira le cours des énénements. Deux d'entre eux veulent tuer le gritche ; un autre hésite à lui sacrifier sa propre fille, qui naîtra dans trois jours. Et le dernier semble trahir tout le monde, ce qui étrangement ne trouble personne.

Bref, l'Hégémonie en fait le minimum ; qu'est ce qui se cache là-dessous ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 08/10

Les pèlerins sont enfin sur Hypérion.
Ils campent près des Tombeaux du temps. Notamment près du Sphinx.
Là même où Rachel a été touché par la maladie de Merlin qui la fait rajeunir.

Ils en sont réduits à partager leurs rations de survies et à monter la garde.
Le danger rôde. Le gritche rôde. Tous en sont parfaitement conscient.

Une première "surprise" les attend. Het Masteen est de retour.
Salement blessé.
Puis c'est le père Hoyt qui, ne supportant plus la douleur que lui infligent son crucifix et celui du père Doré semble avoir complètement perdu la tête.
Il hère seul et nu dehors, dans le désert et part affronter le gritche pour tenter, enfin, de mourir.

Gravement blessé, mais incapable de mourir malgré tout, grâce ou à cause des crucifix, le père Hoyt est très mal en point.

Le Consul fini par accepter de faire appel à son vaisseau de secours, pour qu'il puisse être soigné à bord.
Mais celui ci ne répond pas.
Puis leur vient une réponse. Le vaisseau ne viendra pas. Toutes les autorisations ont été annulées.
Les pèlerins sont seuls. Abandonnés. Ils devront se débrouiller sans aide extérieur.

Dans l'espace, la guerre fait rage.
Les Extros sont bien plus nombreux que ce qui avait d'abord été prévu par l'Etat Major.
La panique commence à se faire sentir et les planètes du Retz sont menacées.

Et le comportement de Meina Gladstone est des plus étranges.

Bluffée et à fond dedans.
Et une fois de plus, j'enrage que ce livre ait été coupé en deux parties pour l'édition de poche.
Parce que bien entendu, la fin de ce volume est outrageusement palpitante.
C'est une honte !

Si j'ai eu des doutes concernant le premier volume d'Hypérion, ils ont bien vite disparus en lisant Hypérion 2 et là, avec La chute d'Hypérion 1, c'est carrément avec mes nerfs que joue l'auteur.

Les pèlerins semblent disparaître un à un, mais j'ai le sentiment que ce n'est pas fini.
Qu'ils ne sont pas "morts". Que je vais les revoir.
D'ailleurs, le passage entre la disparition du père Hoyt et la réapparition du père Doré est tout simplement hallucinante.

L'aspect politique et tactique de la guerre est bien raconté, sans longueurs ni lourdeurs.
Des tromperies et des trahisons sont également présentes, mais au final, je me demande qui trompe qui.
Car les erreurs commises par la Présidente et par l'Etat Major ne cessent de s'enchainer.

L'apparition d'un nouveau narrateur dans ce livre est très intéressante.
Il s'agit du cybride de John Keats, qui a pris l'identité d'un peintre, Joseph Severn.
Sous le faux prétexte de faire des portraits de Gladstone, il participe à toutes les réunions du Conseil, mais surtout, il fait des rapports très précis à la Présidente.
Car Keats-Severn est relié aux pèlerins. Lorsqu'il dort, il est en connection directe avec eux et peut les suivre pas à pas.
Et je me demande également dans quelle mesure, il ne reste pas un peu de Johnny en lui.

Au tout début de cette série j'ai croisé beaucoup d'adjectif pour la qualifier : brillante, puissante, captivante, chef d'oeuvre de la science fiction etc.....

Et en tout honnêteté je suis d'accord avec tout ce qui est dit.
Ce série est vraiment brillante.
Je me répète mais elle contient vraiment tout ce que j'aime dans la science fiction.

Mon seul regret est de ne la découvrir que maintenant.


Edité vendredi 13 mars 2009 : 08:44 par val



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.33/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien vendredi 13 mars 2009 à 08:46  

http://ecx.images-amazon.com/images/I/513U4ZQqbwL._SL500_AA240_.jpg

Quatrième de couverture :

Johnny Keats est une Intelligence Artificielle construite sur le modèle d'un vieux poète de l'Ancienne Terre. Il voulait échapper au TechnoCentre, investir toute sa conscience dans son corps, être un humain à part entière et partir pour Hypérion. C'est assez pour le faire assassiner. Pourtant : il reçoit un corps de rechange. Cette fois, il demande à Lamia d'assurer sa protection ; et pour plus de sûreté, il la câble avant d'être tué. Quand il ressuscite, le disque de Schrön, implanté sur la jeune femme, le met en contact avec elle : il lui suffit de dormir et de rêver. Malheureusement, sa protectrice se retrouve en grand danger sur Hypérion ; tout ce qu'ils pourraient espérer, c'est de se rejoindre dans l'infosphère. Or quelqu'un semble prêt à les y aider - comme si Johnny était quelque rouage essentiel dans un grand dessein conçu à l'échelle de l'éternité.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note :08/10

Martin Silenus, le poète a été empalé sur l'arbre du gritche. Toujours vivant, le poète souffre le martyre. Une douleur si forte qu'il se demande comment il est possible qu'il ne soit pas mort. Il n'arrive même pas à détacher son esprit de la douleur qu'il ressent. Au pris d'un effort surhumain, il arrive tout de même à se rendre compte que sur chaque pic de l'arbre se trouve une autre personne. Toutes vivantes.

Brawne Lamia, a été reliée par une dérivation neurale à l'infosphère. Puis son corps a disparu.
Elle se trouve plongée dans l'infosphère avec son amant Johnny et y rencontre une personnalité IA nommée Ummon qui leur explique les tenants et les aboutissants de la guerre. Juste avant de détruire Johnny, Ummon leur explique qu'il s'agit purement et simplement d'une prise de pouvoir. De l'éradication de la race humaine.

Le père Hoyt a été ressuscité en tant que père Duré. Disparu dans un des trois caveaux, il s'est retrouvé dans un labyrinthe où des dizaines de milliers de cadavres étaient répandus. Après avoir avancé pendant un long moment, il s'est retrouvé face gritche et a cru le moment de sa mort arrivé. Mais le gritche avait d'autres projets. Notamment celui de lui arracher du corps l'un des crucifixes. Puis il a saisi le père Duré, l'a traîné sur une certaine distance et l'a poussé au travers d'un passage énergétique qui les a mené tous les deux à bord d'un vaisseau de la Force.

Le consul, parti sur le tapis Hawking afin d'aller chercher son vaisseau et venir en aide à ses amis, est tombé dans le fleuve. Sauvé de la noyade par deux hommes, il pense que ces derniers pourront l'aider à rejoindre la capitale. Mais les bandits l'ont tiré de l'eau dans l'unique intention de le détrousser puis de le tuer.

Le colonel Fedmahn Kassad qui a suivi Monéta, s'est littéralement jeté sur le gritche et a engagé avec lui une bataille dont il sait qu'il ne sortira pas vivant. Mais hors de question pour lui de renoncer. Il mourra en tentant d'infliger le plus de blessures possibles au Seigneur de la Douleur.

Weintraub Sol a fini par donner son bébé, Rachel, au gritche qui lui tendait les bras. Pourquoi avoir fait ça ? Il se pose encore la question. La seule chose dont il soit certain, est que Rachel lui est apparue en rêve et lui a demandé de le faire. Est-ce là un moyen de sauver sa fille ? Ou bien le gritche va t-il l'emporter pour mieux la tuer ?

De l'autre côté de la galaxie, les conseils de guerre se succèdent. Les Extros ont attaqués Hypérion ainsi que la flotte de l'Hégémonie et semble bien plus nombreux et bien plus fort que ne l'avaient prévus les militaires.

Meina Gladstone sait qu'il ne lui reste plus beaucoup de temps pour tenter l'impensable et essayer de limiter les pertes.

Suite et fin des Cantos d'Hypérion.

C'est avec plaisir que j'ai retrouvé les personnages de cette série.
Au fil des quatre tomes ils ont tous changés, évolués.

Certains sont morts, d'autres pas. Et tous avaient leur importance. Une mission à accomplir.
Tous étaient, à leur façon, très attachants.

Dans ce dernier volume, il est bien entendu beaucoup questions des pèlerins, mais aussi et surtout de la guerre que mène les Extros.
De politique. De mensonges. De découvertes.

Mais surtout, il est question de technologie.
De ce que l'homme a créé ou pas. De la façon dont l'humain s'est laissé manipuler par les machines, s'en est remis entièrement à elles.
Des machines qui finissent par être bien plus intelligentes.

Dan Simmons livre une fois de plus, un merveilleux récit où se mélange parfaitement tout un tas de sujets.
Que ce soit la religion, la technologie, les sentiments, la guerre, les convictions, les amitiés, le tout est savamment dosé pour donner une fresque grandiose.

Bien qu'utilisant parfois des mots ou des expressions qui me sont totalement étrangères, tout est parfaitement compréhensible.

Il faut bien entendu aimer la science fiction pour apprécier toutes ces technologies, les voyages dans l'espace, les portes distrans et autres mondes du futur, mais je pense que justement, les fans ne doivent surtout pas passer à côté des Cantos d'Hypérion.
Ce serait comme rater Star Wars. Inimaginable !

Ne me reste plus maintenant qu'à me glisser avec délice dans les pages d' Endymion.



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
La chute d'Hypérion - Dan Simmons  [1 réponse]