Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Le contrat - John Grisham - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Le contrat - John Grisham  [0 réponse]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien dimanche 14 septembre 2008 à 13:37  

516E6%2BYX5kL._SL500_AA240_.jpg

Dans une salle de tribunal surfauffée, douze jurés rendent un verdict historique : l'entreprise Krane Chemical est lourdement condamnée pour avoir empoisonné l'eau d'une ville et provoqué des cancers mortels par dizaines. C'est le triomphe du Bien sur le Mal...

Cependant Carl Trudeau, propriétaire de Krane Chemical, est prêt à tout pour que le jugement en appel tourne en sa faveur. Même à manipuler la Cour suprême du Mississippi. L'instrument de sa machination se nomme Ron Fisk. Aussi séduisant que naïf, ce gentil père de famille accepte imprudemment le financement de sa candidature au poste de juge à la Cour supr^me.

Mais bientôt Ron comprend ce qu'on lui demande en échange de sa compromission.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 07/10

Pendant des dizaines d'années, l'usine de Krane Chemical a déversé dans le sol d'une petite ville des déchets et des produits hautement toxiques.

Rapidement l'eau est devenue impropre à la consommation. Les habitants ne pouvaient plus l'utiliser pour se laver, pour faire leurs lessives, pour leurs cafés, pour se laver les dents, pour préparer la nourriture, ni pour boire. Il a fallu se fournir dans les villes avoisinantes, qui livraient des citernes d'eau pure pour la vie de tous les jours. Et acheter de l'eau en bouteille pour la consommation journalière.

Les autorités ont été alertées mais, comme Krane Chemical, tout le monde a toujours nié. Tout allait bien. L'eau était propre.

Jusqu'à ce que les premiers cancers apparaissent.
Puis les premiers morts.
Et le nombre n'a cessé d'augmenter.
Dépassant de 15 fois la moyenne nationale.

Alors d'autres analyses ont été faites.
Et la vérité est apparue au grand jour.

Les premières analyses avaient été falsifiées. Krane Chemical ayant senti le vent tourné, l'usine a fermé ses portes du jour au lendemain, laissant les gens sans emplois, sans explications et ........ malade.

Mais une des habitantes a décidé de ne pas se laisser faire. De ne pas baisser les bras.
Son mari et son petit garçon sont morts à quelques mois d'intervalles et elle refuse de laisser Krane Chemical s'en sortir.

Les avocats, n'ayant pas particulièrement envie de se frotter à une aussi grande entreprise, ont refusés de l'aider.
Sauf un couple. Wes et Mary Garce Payton.
Pour assurer la défense de Jeannette Baker, ils se sont lourdement endettés. Ils ont tous vendus et hypothéqués se qui pouvait l'être.

Leur dossier est en béton.
Et l'heure du jugement est enfin arrivée.

Les jurés, devant l'évidence des faits, ont accordés à Jeannette une somme incroyable.

Mais c'est sans compter sur l'acharnement de Carl Trudeau, patron de Krane Chemical.
Bien que responsable de tout ce désastre, sachant pertinemment ce qui se passait, il refuse de payer.
Pas un centime. Il ne donnera rien.

Le procès ira en appel et il gagnera.
Il en sortira même plus fort et plus riche.
Même si pour cela, il doit s'acheter un juge de la Cour suprême.

C'est dans le milieu de la politique et des assurances que nous emporte John Grisham.

Avec ce qu'il y a de plus glauque et de plus malsain.

Un livre très fort qui mélange aussi bien l'écologie, la politique et la justice.

Pour ce roman, l'auteur ne s'est pas tellement attaché à décrire en profondeur la psychologie des personnages. Il n'est pas resté en surface non plus, puisque malgré tout, il a su en rendre certains parfaitement détestables.

Mais il s'est concentré sur tout le reste du roman et plus particulièrement le milieu politique et le système électoral américain.

Toutes les dérives possibles et imaginables ont été abordées ici.

Les méandres, les failles et les machinations sont grandioses. La manipulation est à son paroxisme dans ce livre.
Comme le dit Grisham lui même à la fin du livre, il s'agit là d'une fiction, mais il note tout de même que tant que le système ne sera pas revu dans son pays, de telles dérives sont tout à fait possible.
De quoi faire peur.

Parce que bon, à moins d'être complètement naïf, on se doute tous que certaines de ces choses sont possibles ou sont même déjà arrivées.

Une fois de plus, Grisham signe là un très bon roman.
Un roman fort.

Mais surtout une fin particulièrement surprenante et qui m'a laissé ..... comme deux ronds de flan !

A lire !



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Le contrat - John Grisham  [0 réponse]