Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Un horizon de cendres - Jean-Pierre Andrevon - Une autre vie
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Forum : Masquer l’entête
 
 
Accès rapide :

 

Effectuer une Recherche avancée OU


 
 
Un horizon de cendres - Jean-Pierre Andrevon  [6 réponses]
 
 



 
 
 
 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien samedi 9 août 2008 à 12:11  

51yZkMnn9xL._SL500_AA240_.jpg


Premier jour : Au loin, il y a votre voisin. Vous lui faites un signe. Jusqu'au moment où vous réalisez qu'il est décédé depuis des semaines... Troisième jour : La télé enchaîne les émissions spéciales : partout dans le monde les morts reviennent. Apathiques, ils errent au royaume des vivants... Cinquième jour : Paralysé de trouille et de dégoût, vous regardez votre femme serrer dans ses bras, au beau milieu de votre salon, une chose qui, un jour, fut sa mère... Huitième jour : Votre femme vous a quitté après que vous avez réduit en cendres l'ignominie qu'elle appelait " maman ". Neuvième jour : La télé diffuse un reportage au cours duquel on voit une de ces choses dévorer un chat vivant... Ils sont désormais des millions et vous ne vous posez qu'une question : mon monde n'est-il pas désormais le leur ?

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~

Note : 06/10

Monsieur Kemper, est directeur de funérarium.
Marié à Emilie depuis quelques années et père d'une petite Clémentine, ils sont venus s'installer à la campagne, parce qu'il y fait meilleur et que c'est mieux pour élever un enfant que d'être dans une grande ville.

Cet été est particulièrement chaud. Frolant parfois la canicule.

Et ce soir, Monsieur Kemper a décidé de rentrer du travail à pied.
Avec la désagréable sensation que quelqu'un le suit.
Alors il se retourne.
Et voit un homme. Assez étrange d'ailleurs. Un peu débraillé. Marchant avec quelques difficultés. Des raideurs dans les jambes on dirait ? Le dos courbé. Et pourquoi toute cette terre sur ses vêtements ?
Monsieur Kemper s'adresse à lui et lui demande pourquoi il le suit ? Ce qu'il veut ?
Et lorsque l'homme en face de lui lève la tête........ D'ailleurs, le mot "homme" est alors bien mal employé. Il serait plus judicieux de dire "lorsque la chose lève la tête....", monsieur Kemper a le choc de sa vie ! A la place des yeux il n'y a qu'une espèce de gélatine grîsatre qui lui coule sur les joues. Et cette horrible puanteur, pouark !

Choqué et tout de même effrayé, Monsieur Kemper fini par reconnaître la chose en face de lui. C'est Monsieur Marshal !

Alors Monsieur Kemper part en courant. Mort de trouille. Parce qu'il le sait lui. Il est très bien placé pour savoir que Monsieur Marshal est mort il y a deux mois !

Arrivé chez lui, navigant entre trouille monstre et questionnement sur sa santé mental, il boit une bière et fonce sous la douche pour littéralement se récurer.
Et ne dis pas à un mot de tout ceci à Emilie.

Pourtant, le lendemain, il faudra bien se rendre à l'évidence. Monsieur Kemper n'est pas fou. Il n'a pas rêvé non plus. C'est là. Devant lui. En gros plan à la télé. Les morts sont dehors !
D'ailleurs non, on ne doit pas dire "les morts", mais "les non vivants". C'est plus politiquement correct.

Et il en sort de partout ! Des morts depuis quelques jours. Des morts depuis des mois. Voir des années.
La consigne donné par les autorités est de ne pas trop "en tenir compte" on va dire.
Parce qu'après tout, ils ne sont pas méchants. Ils ne font rien de mal. Ils sortent de terre et se baladent. C'est tout.

Bon d'accord, ils puent. Et se rapprochent des habitations et des vivants. Mais ils ne sont pas agressifs. Ils semblent aveuglent. N'ont pas de cervelet, donc pas d'intelligence, pas la parole.

Alors pourquoi ne pas tout simplement, faire comme si de rien n'était ?

Voilà un bien bon livre de Science fiction.

Un livre qui pousse à réflechir et à se poser des tas de questions.

Je pense que, comme le personnage principal, je serais morte de trouille de croiser un mort sur mon chemin.
Et il y a de fortes chances pour que mes nuits soient peuplés de cauchemards après ça.

Mais comment réagir face à un de "mes" morts ? Un ami, un membre de ma famille ? Serais-je toujours autant dégoutée ? Je pense pouvoir répondre que oui, sans hésiter. Surtout lorsqu'on lit la description des cadavres.

Mais n'aurais-je pas aussi envie de l'approcher ? De tenter d'entrer en contact ? De le protéger ? Vastes questions.


L'auteur fait appel à notre reflexion avec ce roman.
Quand on pense aux nombres de morts depuis le début du monde, nous nous retrouverions bien vite submergés.
Et les vivants seraient au final, en minorité.
Surtout lorsque l'on sait ce qu'il ce passe dans le livre.

Et qu'en est-il de l'attrait de la vie éternelle ? Des positions des différentes religions par rapport à la résurrection ? Sans parler des différentes sectes déjà existantes ou bien des tarés qui profiteraient de l'occasion ?

A-t-il un moyen d'échapper à tout ceci ? Visiblement pas.

Et ce ne serait pas non plus la fin du monde, puisqu'il serait toujours habité. La fin du monde que nous connaissons oui. Mais la naissance d'un nouveau.

Un nouveau monde habité par des êtres qui ne peuvent pas construire de routes, qui ne peuvent pas polluer, qui ne peuvent pas faire exploser des centrales nucléaires .........

Alors, moraliste ou pas ce livre ? Je cherche encore.

J'aurais aimé que le livre soit plus gros. Que l'auteur détail encore plus. Ce roman aurait mérité d'être beaucoup plus étoffé. Dommage qu'il soit si court finalement.


Edité samedi 09 août 2008 : 12:50 par Vieuxcon



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
ΨVieuxcon
Administrateur
stars7.png


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1544 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 07 novembre 2005
Imprimer Permalien samedi 9 août 2008 à 12:52  

Au début j'ai cru que c'était un titre d'actualité sur l'Océtie du sud. Et puis non , pas de mort vivant là bas que des morts morts et pour du passer du pétrole

Edité samedi 09 août 2008 : 14:39 par Vieuxcon


Mieux vaut être un phare qu'un grain de sable
vieuxcoin1.gif


Visiter son site

Partager

 
 
 
 
 
 
Ancien membre

avatar







Imprimer Permalien samedi 9 août 2008 à 12:55  

Heu Val.....il est étrange ton livre....trop pour moié...je vais passer mon chemin je crois bien.
Heureusement que ton nouveau livre est plus léger smiley sg3agtoudoug3ag.jpg

Rémy heu mais...... smiley sg3agbigeekg3ag.gif


Partager

 
 
 
 
 
 
val
starsj7.png
Dieu Supreme


avatar
Hors ligne

Nombre de posts: 1470 (0.34/Jour)
Inscrit(e) le: 30 mai 2006
Imprimer Permalien dimanche 10 août 2008 à 13:46  


Citation de Gene :

Heu Val.....il est étrange ton livre....trop pour moié...je vais passer mon chemin je crois bien.
Heureusement que ton nouveau livre est plus léger smiley sg3agtoudoug3ag.jpg




smiley sg3agd.gif Quand j'ai mis mon avis sur ce livre, j'ai justement pensé à toi en me disant que ce n'était pas du tout ton genre smiley sg23gjesortg23g.png



Visiter son site

Partager

 
 
 
 
Un horizon de cendres - Jean-Pierre Andrevon  [6 réponses]