Deprecated: mysql_connect(): The mysql extension is deprecated and will be removed in the future: use mysqli or PDO instead in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 27

Deprecated: Function mysql_selectdb() is deprecated in /vdir/www.uneautrevie.org/var/www/vhosts/www.uneautrevie.org/web/connect.php on line 29
Une autre vie - Article - La débacle
  logo  
  Accueil   Accueil  |forum   Forum  | jeux   Jeux  | disk   photo  | Livre d'or   Quotidien  | Vendée globe   Vendée  | Liens Web   Liens  | connect   Compte  
 
Translation :
 
   
 
Menu général :
 
   
 
Forum :
 
 

 
 
Derniers articles
 
 
 
 
Liens RSS :
 
 
Les une

 
 
Dernières news
 
 
Plus de news...
 
 
Nuage de mots
 
 
This will be shown to users with no Flash or Javascript.
 
 
Radio
 
  Désolé, pour écouter une radio, il faut s'inscrire
 
 
Horloge
 
 

*** Pour voir ce site vous devez avoir flash player mis à jour ***

Pour mettre à jour ou télécharger Flash player cliquez ici.

 
 
Poisson :
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
Faire un don
 
 
10 premiers
  • val
  • ΨVieuxcon
  • Ancien membre
  • +annie
  • Ωloubabond
  • Ancien membre
  • Ancien membre
  • axel1
  • Ancien membre
  • Ancien membre

 
 
 
 
 

Index des articles > Actualités > La débacle

 
 
La débacle
 
 

Article posté par ΨVieuxcon.
Paru le jeudi 13 décembre 2007 à 01:54
Vu 127 fois.

La débacle



Le voyage officielle de Mouammar Kadhafi tourne à la débâcle politique et à la visite catastrophe. L’affaire sent carrément le pâté pour Sarko confronté à un "invité" incontrôlable.


Rama Yade, sous-ministre aux Droits de l’homme, a été la première à se déchaîner lundi dans Le Parisien. En des termes osés pour de chastes oreilles de droite, la "minorité visible" du gouvernement y est allée avec entrain, emphase et même talent : « Le colonel Kadhafi doit comprendre que notre pays n’est pas un paillasson, sur lequel un dirigeant, terroriste ou non, peut venir s’essuyer les pieds du sang de ses forfaits. La France ne doit pas recevoir ce baiser de la mort ». Et pan ! C’était l’ouverture des hostilités.

Mardi, le chapiteau de cirque dressé dans le parc de l’hôtel Marigny est enfin accessible à la presse. C’est Pujadas de France 2 qui s’y colle au matin pour nous présenter des images de barbouzes armés et de jongleurs encore à moitié endormis. Seuls manquent les chameaux du colonel. En papotant avec Mouammar le "journaliste vedette" y apprend que Sarko n’a jamais évoqué, la veille, la question des droits de l’homme avec son invité d’honneur. Pas question certainement d’insulter un si illustre ami de la liberté. Gros couac en tout cas, au moment ou le colonel se rend à l’Assemblée dans sa belle limousine blanche venue de Tripoli par avion cargo. Claude Guéant, premier secrétaire de l’Élysée, a beau démentir en appelant frénétiquement toutes les agences de presse, le mal est fait.

a12429a3dab2344ebe4f9ccddbb82672.jpg


UNE REVOLTE ? NON SIRE...

Là-bas, au palais Bourbon c’est la fronde. Aux alentours le quartier est entièrement bouclé par les forces de l’ordre, qui sont allées jusqu’à interdire d’accès quelques députés pourtant munis de leurs cartes. "On laisse un dictateur entrer dans l’Assemblée et on empêche les députés !", s’emporte Aurélie Filippetti. Les élus grondent, et pas seulement ceux de l’opposition qui sont rejoints par d’autres de l’UMP dans la salle des pas perdus. L’endroit est idéal pour voir le dirigeant libyen, hirsute et vêtu d’une cape noire, accueilli par la fanfare de la garde républicaine. Et pour voir le président de l’Assemblée, Bernard Accoyer, lui serrer la main dans un remake de la rencontre de Montoire. Ça *** CENSURED *** de partout, du PC à l’UMP : "dictateur", "tortionnaire", "crapule". Les noms d’oiseaux volent bas. Jean-François Copé, président du groupe UMP, a filé à l’anglaise depuis longtemps.
Au même moment sur le parvis de l’Assemblée, des CRS chargent les journalistes de Reporter sans frontières venus manifester. "Je n’y croyais pas, mais ce type vraiment est fou !", hurle l’un d’eux. "On se croirait au Chili sous Pinochet !", ajoute un autre.

En effet, on n’en est pas très loin. Dans l’hémicycle, Bernard Accoyer un peu affolé a supprimé la séance de question au gouvernement. Pour éviter un 18 brumaire, elle est remplacée par un débat inoffensif sur le mini-traité européen. Avec interdiction formelle à quiconque d’évoquer le scandale en cours sous peine de sanctions. Les députés de l’opposition quittent leurs sièges. De l’art et la manière de museler la représentation nationale. Du jamais vu depuis la guerre d’Algérie, ou juin 1940, pour nos lecteurs seniors.

KADHAFI INCONTRÔLABLE

Copé aux fraises, Accoyer débordé, Sarko seul et abandonné doit monter au front dans l’après-midi : "Dix milliards d’Euros, hein ! C’est quelque chose ! Hein ? Hein ?", se défend nerveusement l’omni-président. "Tu parles", semble lui répondre un Kadhafi devenu incontrôlable à l’Unesco de Paris : "Les étrangers sont maltraités en Europe, et eux nous demandent de respecter les droits de l’homme ?" Manquant vraiment à tous ses devoirs le colonel ajoute : "Ici les immigrés sont oppressés, dans la pauvreté, il n’est pas étonnant qu’ils en viennent à tout brûler". Quel ingrat, lui qui est si bien accueilli par la République de Sarko.

A croire que l’omni-président avait vraiment gobé la fable selon laquelle Kadhafi avait changé, qu’il s’était assagi au point d’être fréquentable, et maléable, tel un simple transfuge socialiste. Et dire que le colonel est encore ici pour quatre longs jours. De quoi offrir des tas d’autres tribunes à François Bayrou, Ségolène Royal et Bertrand Delanoë qui se sont amusés mardi soir à dresser une tente parodique devant le "Mur pour la Paix", près de l’école militaire, à Paris. Une visite catastrophe on vous dit, et le meilleur est à venir...

Peachy Carnehan
 
 
>>Masquer les commentaires [2]
 
 
 
Commentaire n°2/2
 
 
Remonter Posté le 13/12/2007 par ΨVieuxcon

 
je suis tenace:
Lien ICI
 
avatar

Mieux vaut être un phare qu'un grain de sable
vieuxcoin1.gif

 
 
Commentaire n°1/2
 
 
Remonter Posté le 13/12/2007 par ΨVieuxcon

 
"Dans la démocratie européenne, j’ajoute que tous ceux qui ont fait l’expérience de renoncer à la défense des Droits de l’Homme au bénéfice de contrats, n’ont pas eu les contrats et ont perdu sur le terrain des valeurs."

Nicolas Sarkozy, parlement européen 13 novembre 2007

http://www.diplomatie.gouv.fr/...
 
avatar

Mieux vaut être un phare qu'un grain de sable
vieuxcoin1.gif